• La Confrérie de la dague noire, tome 5, de JR Ward

     

    La Confrérie de la dague noire

    Tome 5 : L'amant délivré

    JR Ward

     

    La Confrérie de la dague noire, tome 5, de JR Ward

     

     

     

    Titre en VO : Lover Unbound

    Année de la première publication (France) : 2011

    Nombre de pages : 656

    Editeur : Milady, collection Bit-lit

    Site de l’éditeur : http://www.milady.fr/

    ISBN : Pas trouvé (format Kindle)

    Site de l’auteur : http://www.jrward.com/ 

    Ma note : 6,5/10

    Publique conseillé : A partir de 17-18 ans

    Quatrième de couverture :

    UNE GUERRE FAIT RAGE A L'INSU DES HUMAINS. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs

    Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

    Impitoyable et brillant, Viszs est doté d'un pouvoir de destruction incroyable et d'une aptitude terrifiante à prédire l'avenir. Torturé par son passé, il ne fait pas dans les sentiments. La lutte contre les éradiqueurs est sa seule passion... jusqu'au jour où il croise la route du docteur Jane Whitcomb. Tout pourrait changer grâce à elle, mais Viszs est rattrapé par un destin incompatible avec celui de la jeune humaine...

     

     

    Mon avis : 

    ATTENTION : Certaines scènes dîtes "sexuelles" peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes !

     

     

    C'est l'un des tomes que j'ai le moins aimée.

    Je vous laisse découvrir le livre par vous-même.

     

     

    Les personnages sont toujours aussi bien. 

    Viszs est assez froid de prime abord avec ceux qui l'entourent, mais cela peut se comprendre quand on append son passé.

     

     

    Jane est une brillante chirurgienne. Elle ne vit que pour son travail, garde une certaine rancœur envers ses parents. La jeune femme a été très affectée par la mort de sa jeune sœur, Hanna, il y a déjà quelques années.

     

     

    Le chef de son service, le Docteur Manello a des sentiments vis-à-vis d'elle.

     

     

    L'écriture est assez banale, assez directe voire vulgaire, mais l'on sait que dans ce type de lecture "bit-lit", c'est une chose courante. Par conséquent, ce livre et même la série, en générale n'est pas à mettre entre toutes les mains.

     

    Le lexique, relatif à l'univers de l'auteur continue à grandir, s'étoffer. par contre, pour ceux qui lisent cette saga, je ne sais pas vous l'aurez remarqué, mais beaucoup de noms communs/noms propres s'écrivent très souvent avec des "h" (soit en début, soit en milieu de mot).

     

     

    JR Ward s'attarde plus à nous expliquer son univers (sa politique, ses règles, sa hiérarchie...), ce qui est bien.

      

     

    Petits bémols : j'ai trouvée que la romance n'était pas top, même si elle offre beaucoup de retournements de situations. Niveau émotion, notre cœur fait des montagnes russes.

     

    Contrairement aux tomes précédents, il n'y a véritablement de scènes où les éradiqueurs, les méchants de la série sont présents (juste deux-trois  combats).

     

     

    La fin est bof...

     

     

    En bref, pas le meilleur tome.

     

     

    Extrait : (choix : l'impossible peut-être une réponse ?) 

    "Si vous éliminez toutes les explications possibles, alors l'impossible est la réponse."

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers. 

    On regrette : La romance, le fait que les éradiqueurs ne soient pas présents, la fin.

    « Cindy Van Wilder, questionsDans le désordre de Marion Brunet »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :