• Campus

    Tome 1 : Bienvenue à Easton

    Kate Brian

     

    Campus tome 1, de Kate Brian

    Titre en VO : Private

    Année de la première publication (France) : 2008

    Nombre de pages : 323

    Editeur : Bayard jeunesse

    Site de l’éditeur http://www.bayard-editions.com/ 

    ISBN : 978-2-7470-2181-4 (grand format)

    Site de l’auteur : pas trouvé

    Ma note : 6/10

    Publique conseillé : Public féminin à partir de 14 ans.

    Quatrième de couverture :

    A quinze ans, Reed Brennan fait sa rentrée en classe de seconde à la prestigieuse académie d’Easton ; le meilleur moyen d’échapper à un quotidien sinistre et une mère accro aux médicaments.

    Un nouvel univers s’offre à elle, différent de ce qu’elle avait imaginé : sur le superbe campus, tout n’est que luxe et raffinement. Reed la boursière se sent exclue. Jusqu’au jour où elle rencontre les filles Billings.

    Elles sont belles, intelligentes, sûres d’elles. Elles sont toutes-puissantes, dans ce monde où le pouvoir est éphémère, mais indispensable. Reed va essayer par tous les moyens, même les plus vils, de faire partie de ce clan.

    Elle découvre rapidement que les Billings, derrière leurs poses affectées et leurs garde-robes de magazine, ont bien des choses à cacher.

     

    Mon avis :

     

    Ce livre jeunesse  à une trame classique. Une adolescente qui rentre dans un nouveau lycée huppé et qui essaye de s’intégrer. Reed est une jeune fille banale qui a des problèmes familiaux : sa mère est alcoolique. Elle va tenter de se faire à son nouveau lycée et avoir les filles Billings comme amies – les filles les plus influentes du lycée -. Ce qu’elle essaye de faire ne risque-il pas de lui coûter sa place ?

     

    Les personnages sont clichés mais je le savais déjà. Reed m’a touchée au début par sa fragilité mais au fil de la lecture elle m’a agacée car elle prend les mauvaises décisions. Elle adore le foot. Constance, la camarade de chambre de Reed est drôle, gentille. Noëlle est la chef du clan Billings. Elle est autoritaire et manipulatrice. Quand elle dit quelque chose, tout le monde « s’écrase devant elle ». Ariana est « la plus gentille » du groupe. Elle est souvent dans son monde. Taylor, l’intello, est celle qui apprécie le plus Reed. Elle est bosseuse. Kiran, la pimbêche, adore les vêtements de luxe et ne s’en cache pas. Thomas, le premier garçon que l’héroïne rencontre à son arrivée est comme on pourrait s’y attendre, beau et charmeur.

     

    Le style n’est pas très recherché mais il passe bien. Les chapitres sont courts ce qui permet au livre d’avancer vite. Il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome, il est assez introductif.

     

    La fin donne envie d’en savoir plus car il s’est passé un événement étrange.

    Je vais m’arrêter ici car je ne sais pas trop quoi dire d’autre.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « J'avais les paumes moites et un léger vertige. Tout mon corps palpitait.
    - Est-ce que je te rends nerveuse ? demanda-t-il.
    Je secouai la tête.
    Il se recula, me regarda dans les yeux et sourit :
    - Menteuse.
    Et il m'embrassa. »

     

    On adore : Le style, l’histoire, les personnages, la fin.

    On regrette : L’héroïne.


    votre commentaire
  • Léna et la vraie vie

    Yaël Hassan

     

     

    Titre en VO : Léna et la vraie vie

    Année de la première publication (en France) : 2007

    Nombre de pages : 109

    Editeur : Seuil

    Site de l’éditeur : http://www.seuil.com/ 

    ISBN : 978-2-02-096393-0 (format poche)

    Site de l’auteur : http://minisites-charte.fr/sites/yael-hassan/   

    Ma note : 6,5/10

    Publique conseillé : à partir de 11 ans, plutôt pour ces demoiselles

    Quatrième de couverture :

    Délaissée par ses parents qui ne pensent qu’à leurs activités mondaines et professionnelles, Léna s’inscrit dans un pensionnat pour y découvrir la vraie vie. Elle tient son journal, à qui elle va confier ses joies, ses peines, ses doutes. Car la vraie vie ne lui réserve pas que des bonnes surprises : elle doit partager sa chambre avec Marine qui, sous des abords charmants et charmeurs, se révèle être une véritable peste. Mais l’amour et l’amitié son également au rendez-vous. Léna, portée par sa passion du théâtre, se construit peu à peu une nouvelle personnalité qui lui permettra de voir autrement le monde qui l’entoure.

     

    Mon avis :

    On a ici quelque chose de court, et de simple, sans prétention.

    Léna est délaissée par ses parents et elle va en internat. La première personne qu’elle rencontre est Marine, sa compagne de chambre. Qui l’embobine.

     

    Léna, elle était solitaire, elle en est très naïve, très crédule. Une fan de lecture et de théâtre, tout particulièrement Antigone. Je me suis sentis proche d’elle, je lui ressemble un peu (j’aime le théâtre et la lecture aussi, je suis timide aussi, bien que moi, ça me rende plutôt méfiante que naïve). Je l’apprécie beaucoup.

    Marine est une sacrée hypocrite profiteuse et manipulatrice. Et, si d’habitude, j’aime les antagonistes autant que je les déteste, ce n’est pas le cas pour ce livre. Marine m’horripile. Ce qui ne l’empêche pas d’être bien décrite et très réaliste.

    Fanny, elle, je l’aime bien. Ce sera l’amie de Léna. Elle est souriante, simple, gentille et ne se laisse pas faire. Son caractère reflète bien l’atmosphère du roman. Mais elle n’est pas très creusée.

    Enfin, Vincent. Comme un ange gardien. Mignon, gentil, il aime lire comme Léna est doué au théâtre et ne parle pas trop. Le genre qui me plairait beaucoup. Mais il est encore moins creusé que Fanny.

    (Enfin, pour de la jeunesse, c’est quand même assez creusé dans le sens où ça ne manque pas.)

     

    Le style est léger, fluide, tranquille, simple. Du jeunesse quoi. Léna ne sera pas un personnage marquant dans la durer, mais on est très proche d’elle durant la lecture.

     

    Sur le livre, c’est mis à partir de 13 ans, mais je pense que l’on peut lire ce livre plus tôt à condition qu’une centaine de page ne fasse pas peur (raison pour laquelle j’ai mis 11 ans).

     

    Extrait : (choix : avant que Léna ne comprenne qui est Marine, quand nous, nous le comprenons.)

    « — Oh, je suis sûre que tu seras élue ! s’exclama Léna. Et puis, je t’aiderais, si tu veux.

    — Mais dis donc, c’est fou ce que t’es sympa, toi ! ricana Marine.

    « Et plutôt cruche », ajouta-t-elle en pensée.

    Après la visite, les deux filles s’installèrent sur un banc, dans le parc.

    — Maintenant, nous allons revenir sur le sujet primordial, les garçons ! déclara Marine, ce qui suffit à remettre Léna mal à l’aise.

    — Je te l’aie dis Marine, ce n’ai pas vraiment mon souci !

    — Mais c’est le mien ! »

     

    On adore : Le caractère de Fanny et de Vincent, la proximité avec Léna (tout en étant assez éloigné puisque l’on connaît aussi les pensée d’autres personnages), la simplicité.

    On regrette : Pas grand-chose, je crois.


    votre commentaire
  • Les filles au chocolat

    Tome 4 : Cœur coco

    Cathy Cassidy 

    Les filles au chocolat, tome 4 : Coeur coco de Cathy Cassidy  

     

    Titre en VO : The Chocolate Box Girls, book 4, Coco Caramel

    Année de la première publication (France) : 2013

    Nombre de pages : 263

    Editeur : Nathan

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.com/ 

    ISBN : 978-2-09-254198-2 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.cathycassidy.com/ 

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé :filles à partir de 11 ans

    Quatrième de couverture :

     

    Je m’appelle : Coco Tanberry

    Mon âge : 12 ans

    Je suis : idéaliste

    Mon style : jeans et bottes en caoutchouc

    J’aime : le chocolat et les nuits à la belle étoile !

    Je rêve : de sauver les espèces animales en voie de disparition

     Mon problème : personne ne me prend jamais au sérieux…

     

    Mon avis :

    Comme d’habitude avec cette série, j’ai adoré même si un peu moins que les autres. Cette fois-ci nous suivons Coco la plus jeune des sœurs.  Un jour, avec l’aide d’un de ses camarades de classe Stevie Marshall elle essaie de sauver un poney. Va-elle y parvenir ?

    Les personnages sont toujours aussi attachants. Coco, est une jeune fille très impliquée dans ce qu’elle entreprend, surtout avec les animaux. Elle a le petit défaut de croire qu’elle vit dans le « monde des bisounours ». Progressivement, elle verra que ce n’est pas toujours le cas.

    Stevie Marshall, le camarade de classe de Coco est un jeune homme renfermé sur lui-même et est un peu grincheux. Au début, on a tendance à ne pas l’apprécier mais quand on creuse un peu on finit par le trouver « mignon » en quelque sorte.

    Sarah, Amy et Jade, ses amies, sont plus intéressées par le maquillage et les garçons que par les véritables problèmes de Coco.

    Mr Seddon, est un homme antipathique et détestable.

    Les sœurs sont toujours aussi présentes que dans les tomes précédents.

     

    Le style est toujours le même, simple et agréable. Cathy Cassidy parle encore une fois d’un thème très difficile : la maltraitance des animaux. Il est abordé de manière de manière simple mais efficace.

    La fin est toute jolie et donne espoir. J’ai hâte de finir cette série et le dernier tome parlera d’Honey et de l’Australie !  

     

    La couverture donne faim et comme dans les autres nous avons les biographies des sœurs, des recettes au chocolat et un quizz de personnalité.

     

    Extrait : (choix : je l’aime bien)

    « Une famille, c'est un peu comme une boîte de chocolats : un mélange de parfums classiques, originaux ou complètement fous.
    Dans la mienne, on trouve surtout les deux dernières catégories. »

    On adore : Les personnages, le style, le thème abordé, l’objet livre, la fin.

    On regrette : Je cherche encore…

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-1-coeur-cerise-de-cathy-cassidy-a96682897#

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-2-coeur-guimauve-de-cathy-cassidy-a105820542#

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-3-coeur-mandarine-de-cathy-cassidy-a108213316#

    Chronique du tome 5 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-5-coeur-vanille-de-cathy-cassidy-a114113434


    votre commentaire
  • Les filles au chocolat

    Tome 3 : Cœur mandarine

    Cathy Cassidy

    Les filles au chocolat, tome 3 : Coeur mandarine de Cathy Cassidy

     

    Titre en VO : The Chocolate Box Girls, book 3, Summer’s Dream

    Année de la première publication (France) : 2012

    Nombre de pages : 300

    Editeur : Nathan

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.com/ 

    ISBN : 978-2-09-254091-6 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.cathycassidy.com/ 

    Ma note : 10/10

    Publique conseillé : filles à partir de 11 ans

    Quatrième de couverture :

    Je m’appelle : Summer Tanberry

    Mon âge : 13 ans

    Je suis : perfectionniste

    Mon style : leggings et robe à la mode

    J’aime : la danse, la danse, la danse

    Je rêve : de devenir danseuse professionnelle

    Mon problème : j’ai l’impression que tout m’échappe au moment où je voudrais tout contrôler…

    Mon avis :

    Comme pour les deux premiers un coup de cœur, frais et léger.  Cette fois-ci, nous suivons Summer, la jumelle de Skye (l’héroïne du tome 2). La jeune fille de 13 ans est passionnée de danse classique et rêve d’en faire son métier. Sa mère s’est remarié avec Paddy, son beau-père et part en lune de miel au Pérou. Pendant le voyage de sa mère, Summer décide de passer une audition pour entrer dans une prestigieuse école de danse. Ne va-elle pas mettre sa vie en danger ?

    Les personnages sont toujours aussi sympas. Summer, est une jeune fille déterminée et très sûre d’elle qui ferait tout pour accéder à ses rêves. Skye, Coco Honey (les sœurs de Summer) et Cherry (sa demi-sœur) sont toujours aussi pétillantes, même si Honey est un peu antipathique.  Mamie Kate – qui vient garder les filles pendant l’absence des parents – est une femme gentille, attentionnée même si elle ne se rend pas compte des choses étranges qui se passent sous ses yeux. Zack, le petit ami de l’adolescente, est un peu bizarre et est très populaire. Jodie, une amie de danse, est une fille gentille qui s’inquiète pour Summer. Miss Elise, le professeur de danse, est une femme autoritaire avec un grand cœur.

     Le style de l’auteur est toujours aussi agréable, les chapitres courts défilent sans s’en rendre compte. A travers l’aventure de Summer, Cathy Cassidy fait passer un message sur l’anorexie et ses dangers. La couverture est toujours aussi belle et donne terriblement faim.

    Une très bonne lecture et je lirai le tome 4 avec grand plaisir comme toujours !

    Extrait : (choix : très belle phrase)

    « Son baiser a un goût de carotte, de mandarine et d'espoir, et je souris. »

    On adore : L’écriture de l’auteur, le message véhiculé,  les personnages.

    On regrette : Honey, le fait que Mamie Kate ne voit pas ce qu’il se passe. 

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-1-coeur-cerise-de-cathy-cassidy-a96682897#

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-2-coeur-guimauve-de-cathy-cassidy-a105820542#

    Chronique du tome 4 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-4-coeur-coco-de-cathy-cassidy-a108680238

    Chronique du tome 5 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-5-coeur-vanille-de-cathy-cassidy-a114113434


    votre commentaire
  • Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom

    Barbara Constantine

     

     

     

    Titre en VO : Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom 

    Editeur : Le livre de poche

    Site de l’auteur : http://barbaraconstantine.tumblr.com 

    Ma note : 6,5

    Publique conseillé : Tout publique

    Quatrième de couverture :

    Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil home avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l’a eu à treize ans et demi). Comme Joss adore faire la fête et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va chaparder dans les potagers voisins… Mais comme il a peur de se faire prendre et d’être envoyé à la Ddass (sa mère lui a dit que ça pouvait arriver et qu’elle ne pourrait rien pour le récupérer), il fait très attention. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), allongée au milieu de ses choux, en larmes parce qu’elle n’arrive pas à se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vielle, si le petit Tom n’était pas passé par là…

     

    Mon avis :

    Ce livre nous raconte l’histoire de Tom. Il vit seul avec sa mère, dans son mobil home. Il ne connaît pas son père. Il va chaparder chez les voisins pour se nourrir. Souvent chez les anglais qui se disent vous et ne se disputent jamais. Joss, la mère de Tom, aime sortir le soir ou partir en week-end. Tom n’aime pas quand elle s’en va. Joss est une mère qui s’emporte assez facilement. Tout les deux, ils apprennent leur leçons ensemble (Joss a quitté très tôt l’école pour s’occuper de Tom). A oui, et aussi un truc important (rien ne serait arrivé sans ce détail), Joss a une très généreuse poitrine. D’ailleurs, elle en a marre que les hommes ne la regarde pas dans les yeux mais dans le décolleté. Elle économise pour se faire opérer et avoir des seins plus normaux. Donc voilà, la base est posée là.

    Mais deux événements feront vraiment le début de cette histoire. La découverte par Tom d’une vieille Madeleine allongée dans son potager alors qu’il cherche un nouveau jardin, comme dit dans la quatrième de couverture. Et le retour de quelqu’un que Joss a l’air de connaître et de ne pas avoir envie de revoir du tout. Il n’inspire pas du tout confiance à Tom, et pour cause, vu comment il l’a rencontré.

     

    C’est une histoire touchante, très agréable à lire. Tom est un garçon attachant. Intelligent aussi. Il aime beaucoup sa mère.

    Joss est un peu impulsive parfois. Mais elle reste gentille. Elle évolue beaucoup au cours du roman. Elle fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a, à savoir pas grand-chose. Elle aussi, elle aime beaucoup son fils, mais elle ne sait pas le lui montrer.

    Madeleine est une vieille femme gentille, et elle a un peu un début d’Alzheimer si vous voulez mon avis. Elle est assez autoritaire et aime être obéit, surtout pour son expérience de la vie.

    La rencontre peut paraître (je vous pris de m’excuser le terme) un beau salaud, mais il évolue. Et il ne l’est pas tant que ça.

    Les voisins anglais sont drôles. Bien sûr qu’ils se sont rendus compte qu’il y a une drôle de plante qui regarde la télé par la fenêtre le soir et qui s’en va avec quelques patates en laissant des traces de chaussures. Et, loin d‘en vouloir à Tom, ils l’aident plutôt. D’ailleurs, j’adore leur chat, il est très drôle.

    Voilà pour les personnages de cette histoire.

     

    C’est une histoire où la famille prend une dimension importante. Et le hasard aussi. Sans être géniale, elle est très touchante. Les chapitres sont courts, ça défile vite et doucement à la fois. Le style est très bien.

    Par contre, je trouve la fin à la fois super et décevante. Il aurait fallu que les personnages se rendent compte de ce que le hasard leur  a réservé.

     

    Je conseil quand même la lecture de ce petit livre (210 pages), car elle permet de se détendre sans exiger quelque concentration que se soit.

     

    Extrait : (choix : pour la relation mère fils un peu bizarre)

    « — Y a plus de patates. Tu vas en chercher ?

    Il enfourche son vélo, pédale un peu avant de répondre.

    — OK, m’man, j’y vais.

    Sur le pas de la porte, les mains sur les hanches et les sourcils froncés, Joss le gronde. Mais il est déjà très loin.

    — Arrête de m’appeler comme ça, Tom. Tu vas voir, si j’te chope… »

     

    On adore : Le style, la fluidité, les personnages et le hasard.

    On regrette : Peut-être un peu la fin.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique