• Les Chroniques de Midgard

    Tome 1 : Yggdrasil, l’Arbre monde

    Sébastien Julian

     

    Les Chroniques de Midgard, tome 1, de Sébastien Julian

     

    PODCAST : https://youtu.be/-TQR3-_R5fg

     

    Titre en VO : Yggdrasil l’Arbre monde

    Année de la première publication (France) : 2020

    Nombre de pages : 242

    Editeur : Books on demand

    Site de l’éditeur : https://www.bod.fr/auteurs.html?gclid=Cj0KCQiAifz-BRDjARIsAEElyGKWMSLt-X-uLqoo773WaWVwI_BmAJoIhyATFybF_zYxuFITuNiXYaYaAr1XEALw_wcB

    ISBN : 978-2-322-23790-6 (format numérique)

    Site de l’auteur : https://www.babelio.com/auteur/Sebastien-Julian/551021 (sa fiche auteur)

    Ma note : 6/10

    Public conseillé : Lecteurs aimant la fantasy et la mythologie nordique

    Quatrième de couverture :

    Frey est une guerrière qui traverse le nord de la France du Moyen Âge pour accomplir sa mission. Elle est envoyée par les frères de l'abbaye de Couvin qui lui demandent de se rendre au Tronc Béranger. Björn, un autre guerrier de grande taille et son jeune apprenti devront se rendre jusqu'en Écosse pour lui venir en aide ainsi que Freyja, une déesse de la mythologie nordique dotée de pouvoirs magiques. Il y a bien sûr un méchant en la personne de Myrddin, un magicien d'origine bretonne qui risque de répandre le chaos dans le monde. De leurs actions dépendra la survie du monde, tout cela sur fond d'amitié, d'amour et d'aventures extraordinaires. 

     

    Mon avis :

    Tout d’abord, je remercie l’auteur de m’avoir fait découvrir son premier tome grâce au site Simplement. J’ai bien aimé cette lecture mais il y a des petits bémols. Le résumé étant long, je n’en parlerai pas plus.

     

    Les personnages sont bien travaillés. Freyja est une déesse nordique qui est une femme forte. Elle ne se laisse pas faire mais elle sait montrer ses fragilités. Elle est liée à un très puissant magicien.

     

    Björn est un homme bourru voir un peu ours – et ce n’est pas un mauvais jeu de mots – est très attachant. Il aime profondément Freyja et Malfred.

     

    Malfred est un jeune homme qui était le fils d’un fermier. Il est particulier.

     

    Odin, « Père de toutes choses » est le Zeus du panthéon des divinités nordique. On le voit assez peu.

     

    L’intrigue est correcte. J’ai eu un peu de mal, au premier abord à la comprendre. On parle de l’Arbre monde qui, pour moi, n’est pas assez présent.

     

    L’écriture est efficace. Les chapitres se lisent bien.

     

    La fin est bien et donne envie de connaître la suite. D’ailleurs, le tome 2 est en cours d’écriture.

     

    En bref, une bonne lecture et je remercie encore une fois Sébastien Julian de me l’avoir fait découvrir.

     

    Extrait : (choix : l’Arbre monde)

    « L'arbre monde inonde de sa magie tous les royaumes et tous les royaumes tirent leur force de ses racines. »

     

    Les points forts : Les personnages, l’écriture, l’univers, la mythologie nordique, la fin.

    Les points faibles : L’intrigue. 

     

    Articles précédents :

    - Aurora répond à mes questions

    - Tori Dawson, tome 1, d'Annette Marie

    - Un Noël en Alaska dans catégorie "séries & films"


    votre commentaire
  • Tori Dawson

    Tome 1 : Trois mages et une margarita

    Annette Marie

     

    Tori Dawson, tome 1, d'Annette Marie

     

    PODCAST : https://youtu.be/ur9CxWOR-sg

     

    Titre en VO : Three Mages and a Margarita

    Année de la première publication (France) : 2020

    Nombre de pages : 328

    Editeur : MxM Bookmark, collection Infinity

    Site de l’éditeur : https://editionsbookmark.com/

    ISBN : 979-10-381-0158-6 (format numérique)

    Site de l’auteur : https://annettemarie.ca/

    Ma note : 10/10

    Public conseillé : Adolescents à partir de 16 ans

    Quatrième de couverture :

    Quand le bar où elle a postulé se trouve être une guilde remplie de mages arrogants, Tori comprend que sa vie a pris un tournant inattendu.
    Fauchée, presque à la rue et depuis peu sans emploi : voilà les raisons pour lesquelles j’ai répondu à une annonce pour un job de serveuse dans un bar minable.
    Ça a commencé à partir en cacahuète quand on m'a demandé de faire un essai ce soir-là, plutôt qu’un entretien. Un test grandeur nature, histoire de voir si j'allais bien m'entendre avec leur clientèle « spéciale ».
    Une réussite, vraiment.
    Leurs clients étaient de gros cons, et je ne me suis pas laissé faire. C'est bien la définition de « s'intégrer », non ?
    Je m'attendais à ce qu'on me montre la porte. Mais au lieu de ça... j'ai décroché le poste ?
    Ce n'est qu'après que j'ai réalisé que cet endroit n'était pas un bar. C'est une guilde. Et les trois types arrogants que j'ai arrosés de margarita pendant mon essai ? Ce. Sont. Des. Mages !
    Soit je suis exactement le genre de serveuse à la langue acérée dont cette guilde a besoin, soit il y a une bonne raison si personne d'autre ne veut travailler là. Et qu'est-ce que fait une fille fauchée dans une telle situation
    Elle accepte le boulot, bien sûr. Et avec une augmentation, s'il vous plaît !

     

    Mon avis :

    Tout d’abord, j’ai reçu ce roman grâce au Blog tour organisé par Delhia du blog Between drams and reality. Je remercie Delhia et les éditions MxM Bookmark pour leur confiance !

     

    J’ai bien aimé cette lecture. Pour la petite histoire, nous suivons Tori qui est une jeune étudiante qui habite avec son frère. Elle a du mal à trouver du travail et va se retrouver embarquée dans une aventure qui va la chambouler.

     

    Les personnages sont assez classique et attachants. Tori est une jeune étudiante qui essaye de trouver du travail à Vancouver. Elle a un sale caractère et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Il va lui arriver tous un tas d’aventures.

     

    Aaron, Kai et Ezra, trois jeunes hommes que Tori va rencontrer dans un bar ont chacun une personnalité bien différente. Aaron est arrogant et fait partie d’une famille influente. Il est arrogant et n’arrête pas de lancer des piques à l’héroïne.

     

    Kai est un coureur de jupons, il change de femme chaque jour de la semaine. C’est un grand ami d’Aaron.

     

    Ezra est l’exact opposé des deux autres. Il est calme, sensible. Il ne voit pas d’un œil mais cela ne l’empêche pas de se battre. Il est proche de Tori.

     

    Clara est l’adjointe du bar où travaille Tori. Elle cherche une barmaid au début du récit.

     

    Justin, le frère aîné de Tori est policier. Pour lui, il est possible qu’il y est de la magie dans la ville. Il protège sa sœur et cherche à ce qu’elle démissionne de son poste.

     

    Les autres personnages servent à l’intrigue et sont hauts en couleur.

     

    L’intrigue est simple, efficace. Elle prend son temps mais quand l’action démarre, on ne peut plus lâcher le roman.

     

    L’écriture d’Annette Marie est correcte. Les chapitres sont de longueurs inégales. Elle prend le temps de mettre en place son univers.

     

    L’univers est bien. On se retrouve avec de la magie avec des mages. Je ne vous gâche pas la surprise, c’est écrit dans la quatrième de couverture. Nous avons envie de découvrir cet univers qui est prometteur !

     

    La fin donne envie de connaître la suite.

     

    En bref, une très bonne découverte. Je remercie encore une fois Delhia et la maison d’édition pour leur confiance !

     

    Extrait : (choix : aucun)

     

    Les points forts : Les personnages, l’univers, l’écriture, l’intrigue, la fin.

    Les points faibles : Il n’y en a pas.

     

    Articles précédents :

    - Un Noël en Alaska

    - Kentin Perrichot répond à mes questions

    - Arrow, saison 1 dans catégorie "séries & films"

     


    votre commentaire
  • Alana et l’enfant vampire

    Cordélia

     

    #PLIB2021 : Alana et l'enfant vampire, de Cordélia

    PODCAST : https://youtu.be/vAUILzHDmSE

     

    Titre en VO : Alana et l’enfant vampire

    Année de la première publication (France) : 2020

    Nombre de pages : 224

    Editeur : Scrinéo, collection jeunesse

    Site de l’éditeur : https://scrineo.fr/

    Site internet du PLIB : https://leplib.fr/

    ISBN : #ISBN9782367408651 (format numérique)

    Site de l’auteur : http://mademoisellecordelia.fr/

    Ma note : 7/10

    Public conseillé : Adolescents à partir du collège

    Quatrième de couverture :

    Alana en a marre. Ses parents et sa sœur sont encore partis gérer des conflits vampiriques sans elle !
    Heureusement, sa meilleure copine Oli est là pour lui changer les idées : elle est persuadée que Joâo, le nouvel élève de leur classe, est un vampire ! Se pourrait-il qu'elle ait raison ? Et s'il leur révélait quelque chose d'encore plus terrible ?
    Pour Alana, c'est l'occasion de prouver à sa famille qu'elle est capable de mener à bien une mission, malgré ses douleurs musculaires...

     

    Mon avis :

    Première lecture dans le cadre du PLIB2021, ce roman fait parti des présélectionnés. J’ai bien aimé cette histoire. Le roman étant court, je ne vous parlerai pas du résumé pour ne pas vous gâcher la surprise.

     

    Alana est une jeune collégienne de 12 ans qui vit dans une famille de Médiateurs. Les Médiateurs sont des humains chargés de régler les conflits entre vampires. Elle est sujette a de nombreuses douleurs musculaires et à cause de cela, ses parents ne veulent pas qu’elle aille en mission. Elle doit cacher sa vie à sa meilleure amie, Olympes.

     

    Olympes est une jeune fille qui n’aime pas son prénom directement lié à Olympe de Gouges qui a défendu le droit des femmes pendant la Révolution française de 1789. Elle croit en l’existence des vampires. Elle ne sait pas vraiment qui elle est.

     

    Joâo est un garçon mystérieux, il est solitaire. Il va intriguer Alana.

     

    La grand-mère de l’héroïne est très gentille. Dans sa jeunesse, elle aussi a été Médiatrice. Elle sait raconter ses aventures comme personne.

     

    Les autres personnages sont attachants. Il y a beaucoup de diversité dans leurs personnalités.

     

    L’écriture est simple mais efficace. Les chapitres sont courts ce qui apporte du dynamisme au récit.

     

    L’autrice aborde pas mal de sujets importants comme les douleurs musculaires, l’identité de genre, le handicap… -.

     

    L'intrigue est bien, simple et toute mignonne.

     

    La fin est bien et clôt bien le récit.

     

    En bref, une bonne lecture.

     

    Extrait : (choix : Une fille ou un garçon ?)

    « — Et genre tu voudrais être ? un garçon ?

    J'sais pas trop. Peut-être. J'ai pas décidé. Je sais pas si j'ai vraiment envie de me décider.

    Oli se mord les lèvres, le regard fuyant. Je lui souris. Je suis contente qu'elle ait eu envie de nous parler de ça. Et j'espère qu'elle finira par trouver tranquillement qui elle veut devenir. »

     

    Les points forts : Les personnages, l’intrigue, l’écriture, les thèmes traités, la fin.

    Les points faibles : Rien du tout.

     

    Articles précédents :

    - Sorties littéraires - Novembre 2020

    - Impossible n'est pas Noël

    - J.P Enderson répond à mes questions dans catégorie "nouveautés"

    #PLIB2021 : Alana et l'enfant vampire, de Cordélia


    votre commentaire
  • La Dernière Guerre

    Tome 1 : Alliances et désunions

    Tiphaine Levillain

     

    La Dernière Guerre, tome 1, de Tiphaine Levillain

    PODCAST : https://youtu.be/315JohZvS6A 

     

    Titre en VO : Alliances et désunions

    Année de la première publication (France) : 2020

     Nombre de pages : 324

    Editeur : Livre auto-édité

    Site de l’éditeur : Aucun

    ISBN : 979-86-631-3170-4 (format numérique)

    Site de l’auteur : http://tiphainelevillain.bzh/

    Ma note : 7/10

    Public conseillé : Adolescents aimant la fantasy

    Quatrième de couverture :

    Quelque chose de dangereux approche : la nature le murmure, les étoiles le chuchotent. Un sombre chapitre de l’Histoire est en train de s’écrire, alors que toutes les destinées s’entrecroisent et se dirigent vers un inexorable conflit. Dans la trame de l’existence, quelques fils ressortent, des individualités qui se battent, par choix ou par la force des choses.

    Héritière de la famille princière des Liseurs de Rêves, Estrella voyage à la recherche de celui qui pourra rendre à son peuple sa gloire passée. Azaan, Intendant de la cité portuaire de Mebala, nourrit de grands projets pour le continent. De son côté, Kala, jeune princesse du royaume de Lumeya, voit son monde s’écrouler et doit lutter pour sa survie. Grâce à son rang de haute dignitaire de l’Inquisition, Yehya poursuit ses manigances et ses manipulations pour se rapprocher de l’Inquisiteur. Enfin, chasseuse de la tribu des Ipiktoks, Ashaisha enquête sur les nombreuses disparitions qui ont frappé les siens en quelques jours seulement.

    Par la force du désespoir, la soif d’un avenir meilleur ou une froide ambition, ces quelques personnes tentent de faire plier le destin, de le modifier selon leurs rêves ou leurs envies. Quelles seront les conséquences pour le reste du monde ?

     

    Mon avis :

    Tout d’abord, je remercie l’autrice Tiphaine Levillain de m’avoir proposé de découvrir son roman grâce au site Simplement.

    Il s’agît du premier roman de l’autrice que je découvre. C’est une bonne lecture.

    Le résumé étant long, je ne vous parlerai pas davantage.

     

    Les personnages sont attachants. Ashaisha est une chasseuse qui vit dans une tribu. Elle s’investit beaucoup dans la vie politique et ses mères occupent une place importante. Elle va être amenée par le Conseil des Sages de sa tribu – les dirigeants – à accomplir une mission des plus périlleuse.

     

    Nahela, son meilleur ami est également chasseur et l’accompagne dans sa mission, ils sont très proches.

     

    Kala est une princesse d'un des royaumes de cet univers. Elle n’aime pas trop les enseignements théoriques comme la politique et préfère s’échapper du palais. Elle est sensible.

     

    Estrella est une Nomade et princesse héritière des Liseurs de Rêves. Ce peuple peut interpréter les signes des étoiles et de leurs rêves. Elle a rejoint d’autres Nomades et ils recherchent un Empereur qui peut les sauver. Elle ne semble pas très apprécié par certains de ses compagnons de voyage qui lui manifeste une grande animosité.

     

    Yehya est une politicienne de l’Inquisition – ce sont les dirigeants du pays -. Elle est ambitieuse et souhaite intégrer le Cercle restreint de l’Inquisiteur. Elle est prête à tout pour y parvenir.

     

    Azaan est l’intendant d’une cité. Il veut l’égalité pour tous.

     

    Nous suivons ses personnages à travers une alternance de chapitres et de points de vue. Ceux avec Estrella sont plus nombreux.

     

    L’écriture de Tiphaine Levillain est assez complexe. On sent qu’elle a travaillée son univers. Elle n’épargne pas le lecteur.

     

    Comme je le disais, l’univers est fouillé avec des termes propres à celui-ci. A la fin du livre, il y a deux glossaires : l’un avec les personnages et l’autre sur l’univers et ses spécificités.

     

    La fin est bien et donne envie de connaître la suite.

     

    Malgré tout, j’ai noté deux petits bémols. Le premier concerne des longueurs et le second concerne les points de vue. En effet, même si j’ai apprécié cette façon de faire, je me suis perdue dans la multiplication des points de vue.

     

    En résumé une bonne lecture.

     

    Je remercie encore une fois l’autrice pour sa confiance !

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Elle n'aimait pas l'idée de se séparer de lui sans savoir quand elle le reverrait. Elle avait l'impression de l'envoyer à la mort, seul. »

     

    Les points forts : Les personnages, les multiples points de vue, l’univers fouillé, l’écriture, la fin.

    Les points faibles : Les longueurs, le fait que je me sois perdue dans les points de vue.

     

    Articles précédents :

    - Val Loglia répond à mes questions

    - Passion d'été, tome 2, de Noëline

    - Je participe au Blog tour dans catégorie "nouveautés" 


    votre commentaire
  • L’héritage des Daverii

    Tome 1 : Astres & Cendres

    Elin Bakker

     

    L'héritage des Daverii, tome 1, d'Elin Bakker

     

    PODCAST : https://youtu.be/8wf6iVnZCBU

     

    Titre en VO : Astres & Cendres

    Année de la première publication (France) : 2020

    Nombre de pages : 360

    Editeur : Sudarènes éditions

    Site de l’éditeur http://www.sudarenes.com/

    ISBN : 978-2-374-64295-6 (format numérique)

    Site de l’auteur : http://www.sudarenes.com/ecrivain_122.htm (sa page auteur)

    Ma note : 6/10

    Public conseillé : Jeunes adultes à partir de 15 ans

    Quatrième de couverture :

    "Tu es une braise, tu es un incendie fou, tu es faite d'astres et de cendres".

    Sa nouvelle vie a commencé au milieu du sang et du feu.

    Deux longues années se sont écoulées depuis la nuit pendant laquelle Anissa a été enlevée par d'étranges individus.

    Piégée dans une cage dorée peuplée par la cour du Duc Galves, la jeune rebelle tente de retrouver à tout prix sa liberté.

    Toutefois, des forces obscures hantent les souvenirs de son passé.

    La destruction arrive et le compte à rebours a déjà été lancé.

    Personne ne pourra échapper à l’orage qui se forme...

     

    Mon avis :

    Tout d’abord, je remercie les éditions Sudarènes pour l’envoi de ce service presse.

    Malheureusement, je n’ai pas trop accroché à ce premier tome.

    Le résumé est assez énigmatique, je ne vous en dirai pas plus.

     

    Les personnages sont, pour moi, assez clichés. Anissa est une jeune aristocrate qui vit à la cour du Duc Galves depuis 2 ans. Elle a un passé difficile et traumatisant. Elle semble importante aux yeux de tout le monde mais elle ne sait pas pourquoi.

     

    Daran est un jeune combattant mystérieux, il protège Anissa. Nous découvrons progressivement son passé.

     

    Lenn est le superviseur de l’héroïne. Il est chargé de la protéger à la cour. Leur relation est particulière.

     

    Les autres personnages sont peu présents, ce qui est dommage !

     

    Je n’ai pas vraiment accroché à l’écriture à cause du style. En effet, l’autrice utilise différents temps de narration, le passé et le présent. Cela m’a perturbé.

     

    L’univers est correct même s’il est « classique ». Par contre, il met du temps à se mettre en place.

     

    Il y a de très grandes longueurs, ce qui pour moi alourdit le récit.

     

    La fin est bien mais je ne pense pas que je lirai la suite.

     

    En bref, une lecture très mitigée.

     

    Je remercie encore une fois les éditions Sudarènes pour cette découverte.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « La jeune femme cherchait à oublier tout ce qu'elle avait perdu, tout ce qu'elle avait fait. À présent, Anissa n'était pas plus qu'une unième ombre dans un jeu d'obscurité.

    Tous savaient qu'un feu indomptable brûlait à l'intérieur de son être. Tous, sauf elle-même. Les flammes de ses actes et de son crime la rendaient plus forte, plus puissante. Elle croyait au contraire et repoussait sa rage toujours plus profondément dans son cœur. Mais l'explosion qui se préparait changerait tout. Elle serait la clé, celle qui pouvait mener vers leur perte ou leur bonheur.

    Le choix de ses sacrifices serait le sien et même une infime étincelle pourrait déclencher le terrible incendie qui grandissait constamment dans son cœur. »

     

    Les points forts : L’univers, la fin.

    Les points faibles : Les personnages, les longueurs, l’écriture.

     

    Articles précédents :

    - Amandine Clémente répond à mes questions

    - Bilan lectures - Juillet 2020

    - Sous ses doigts, tome 1, d'Emilie Goudin-Lopez dans catégorie "romance"


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique