• chroniques : Romance

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques des livres :

    • Did I Mention I Love You, tome 1 d'Estelle Maskame intello
    • Rose soie, de Camille Adler ^^
    • L'infini + un, d'Amy Harmon happy
    • Irrésistible alchimie, de Simone Elkeles tongue
    • Stage dive, tome 1 : Rock, de Kylie Scott happy
    • Stage dive, tome 2 : Play, de Kylie Scott yes
    • Stage dive, tome 3 : Sing, de Kylie Scott ^^
    • Stage dive, tome 4 : Slow, de Kylie Scott cool
    • Seuls contre tous, de Lucy Connors glasses
    • Losing it, tome 1 de Cora Carmack oops
    • Beachwood Bay, tome 1 de Melody Grace happy
    • Tendre veillée, de Scarlett Bailey bad
    • Eleanor & Park, de Rainbow Rowell oops
    • Le ciel est partout, de Jandy Nelson ^^
    • Anna et le french kiss de Stephanie Perkins kiss
    • Ce qui nous lie, de Samantha Bailly oops
    • Un coeur en flamme, de Nora Roberts kiss
    • Demain j'arrête !, de Gilles Legardinier cool
    • Toi contre moi, de Jenny Downham ^^
    • Tatiana, tome 1, de Paullina Simons happy
    • Le cœur à l'ouest, de Camille Brissot
    • Les chroniques de Virgin River, tome 1, de Robyn Carr
    • Les chroniques de Virgin River, tome 2, de Robyn Carr aww
    • Les chroniques de Virgin River, tome 3, de Robyn Carr happy
    • Avalon high, un amour légendaire, de Meg Cabot
    • Tour B2 mon amour de Pierre Bottero 
    • Les élus, tome 1, d'Inès LB ^^
  •  

    Did I Mention I Love You ?

    Tome 1

    Estelle Maskame 

     

     

    Did I mention I Love You ?, tome 1 d'Estelle Maskame

     

      

    Titre en VO : Did I mention I love you ? 

    Année de la première publication (France) : 2016 

    Nombre de pages : 412 

    Editeur : Pocket jeunesse 

    Site de l’éditeur : https://www.pocketjeunesse.fr/ 

    ISBN : 978-2-823-84341-5 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.estellemaskame.com/

    Ma note : 6/10 

    Public conseillé : Public féminin à partir de 16 ans 

    Quatrième de couverture :  

    Eden, 16 ans, va passer l'été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier à refait sa vie...Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad boy : séducteur, égocentrique, violent...

     

    Fascinée, elle ne peut s'empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son deùi-frère.

     

     

    Mon avis :  

    J'étais très impatiente de lire ce roman, du fait des bons avis à son sujet et je dois dire que je suis un peu "déçue". 

    Je pense que le résumé est assez révélateur, donc je n'en dirai pas plus.

     

     

    Eden est une jeune fille tout ce qu'il y a de plus normal. Elle cultive une grande rancœur vis-à-vis de son père, Dave, qui l'a abandonnée avec sa mère et qui ne donne plus de nouvelles depuis 3 ans. Passionnée de course à pied, elle va avoir du mal à se faire à ces "vacances".

     

     

    Dave, son père est un homme égocentrique qui ne pense qu'à lui et qui a tendance à s'énerver pour pas grand-chose, notamment avec Tyler, un de ses beau-fils.

     

     

    Tyler a 17 ans. Il est colérique, "fais ce qu'il veut, quand il veut" et n'a pas un comportement des plus chaste. Malgré tout, il sait se montrer attentionné envers ses frères et cache un lourd secret.

      

    Jamie et Chase, les deux autres demi-frères d'Eden ne sont pas très présents.

     

     

    Rachael, Jake, Meghan et Tiffany, les amis d'Eden sont des jeunes qui aiment faire la fête.

     

     

    L'écriture de l'auteur est simple, ne fait pas dans le compliqué mais cela permet de passer un bon moment.

     

     

    Elle aborde des sujets de société -l'adolescence, l'alcool, la drogue, les soirées, la relation difficile entre des parents et leurs enfants...

     

     

    Malgré tout, je trouve que la romance prend trop de temps à se mettre en place. Mais, je lirai quand même la suite avec plaisir !

     

     

    Extrait : (choix : c'est bien vrai !) 

    "Le shopping est le pire passe-temps qui puisse exister sur terre, sauf quand ça consiste à écumer les rayons d'une librairie."

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, les sujets abordés. 

    On regrette : La romance longue à se mettre en place.

     


    votre commentaire
  • Rose soie

    Camille Adler

    Rose soie, Camille Adler

     

    Titre en VO : Rose soie 

    Année de la première publication (France) : 2014

    Nombre de pages : 282

    Editeur : Milady

    Site de l’éditeur : http://www.milady.fr/auteurs/view/camille-adler

    ISBN : 978-2-8205-1858-3 (format Kindle)

    Site de l’auteur : Non trouvé

    Ma note : 7.5/10

    Publique conseillé : féminin à partir de 15-16 ans, avec une certaine connaissance du 19° siècle.

    Quatrième de couverture :

     Paris, 1884. Rose de Saulnay est une jeune femme en avance sur son temps et a un goût immodéré pour la mode, ce que ne manque pas de lui reprocher son mari violent. C'est grâce à sa rencontre avec Alexander Wright, le couturier le plus en vue de la capitale, que Rose trouve le courage de réaliser son rêve : elle ouvre une boutique de confection. C'est le début d'une période à la fois difficile et grisante. Mais la passion qui lie Rose et Alexander se transforme peu à peu en un amour qui ne peut s'exposer au grand jour...

     

    Mon avis : 

    Une lecture mitigée...

    Rose, 22 ans, fan de couture et mariée au marquis de Saulnay. Un jour, elle rencontre Alexander Wright, couturier anglais très apprécié. Et si leur relation pouvait amené de terribles drames ?

     

     

    L'émancipation de la femme est au coeur de ce récit.

    Les personnages sont travaillés. Rose, passionnée de couture, est une femme "bien sous tout rapport". Elle est douce, réservée et soumise comme doivent être les femmes de cette époque.

    Charles de Saulnay, son mari, est un homme détestable. Il s'est marié avec la première femme venue et souhaite plus que tout un héritier, que Rose ne lui donne pas. Il va lui faire connaitre bien des souffrances.

    Louise, la femme de chambre et de compagnie de Rose, est une jeune fille très expressive et qui apprécie plus que tout sa maitresse. Elle va tout faire pour l'aider à s'en sortir.

    Alexander Wright est un homme passionné par son métier de couturier. Très imbu de lui même et de son travail, il n'en reste pas moins un homme de coeur qui sait reconnaitre la valeur du travail, ou celle des sentiments.

     

    L'écriture est appréciable, recherchée, on voit que l'auteur a fait un travail de documentation sur le 19°siècle (us et coutumes, habitudes vestimentaires, manière de s'exprimer,...). On peut voir aussi tout le cheminement qui est fait sur l'émancipation des femmes, jusque là très soumises et tenues par leur devoir conjugal.

    La fin est un peu décevante puisque ce que l'on attend depuis le début n'arrive que dans les toutes dernières phrases.

     

    Extrait : (choix : Un théâtre est-il le reflet du monde ? 

    "Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n'en sont que les acteurs."

    On adore : les personnages, l'écriture, le contexte historique.

    On regrette : la fin...


    votre commentaire
  •  

    Stage dive

    Tome 4 : Slow

    Kylie Scott

     

     

    Titre en VO : deep

    Année de la première publication (en France) : 2015

    Nombre de pages : 295

    Editeur : lattes, collection e moi

    Site de l’éditeur : http://emoi.editions-jclattes.fr/ 

    ISBN : 978-2-7096-4741-0 (grand format)

    Site de l’auteur : http://kylie-scott.com/ 

    Ma note : 10/10 !

    Publique conseillé : Feminin, mais pas avant 16 ans.

    Quatrième de couverture : 

     Ben, le bassiste des Stage Dive, sait qu’il doit se tenir à distance de Lizzy, devenue la belle-sœur de son meilleur ami. La douce et sexy Lizzy, probablement la seule fille qui l’ait jamais fait craquer… Quant à elle, elle sait aussi très bien à qui elle a affaire : l’irrésistible rocker qui veut tout sauf s’engager avec quelqu’un.
    Tous deux essaient donc de lutter contre cette attirance réciproque. C’était sans compter une nuit de folie à Las Vegas. Désormais, Lizzie et Ben sont liés par le plus fort des liens possibles…

     

    Mon avis :

    Coup de cœur... Comme chacun des tomes précédents ! La série fait donc un sans fautes pour moi.

    J'adore. Je l'ai lu en une après-midi.

    Pour l'histoire, cf résumé, pas besoin d'en dire plus, ça gâcherai votre lecture sinon.

     

    On parle ici de Ben, le bassiste du groupe. (Un instrument qui me fait vibrer personnellement...) Un garçon grand et fort, avec une barbe viril, mais l'engagement très peu pour lui. C'est un peu un électron libre, il vit pour sa musique et rien d'autre. Pour lui c'est ça la liberté. En tant que musicien, il considère qu'il se réveille tous les matins en se disant qu'il va pouvoir jouer à son jeu préférer toute la journée.

    Et la fille, c'est Lizzy (alias Liz pour les intimes). Il s'agit de la petite sœur d'Anne, sur qui s'est centré le tome 2 et qui est avec Mal mon chouchou du groupe, le batteur. Une fille en qui je me suis reconnu en certains  points . Comme dans sa façon d'être compréhensive et surtout, surtout, toute l'ardeur qu'elle a mis a tenté de s'éloigner de Ben, totalement vaine.

     

    On retrouve bien entendu tous les autres personnages. Et j'adore voir comment les autres ont évolué.

    Mal et Anne sont assez présents, du point de vue du lien familiale, et on voit que Mal s'est énormément attaché à sa belle sœur. Evie est comme une grande sœur pour les autres petites amies des membres du groupe, ayant été la première. Jimmy et Lena sont très attendrissants. Et pourtant, Jimmy est loin d'être un caractère d'ange au départ...

     

    Le style est toujours bon, fluide, facile à lire, agréable,... Cette auteur a vraiment une plume que j'apprécie ! Pour preuves, j'ai bien failli pleurer quelques fois avec Lizzy, parce que sa situation m'a vraiment rappelé la mienne il y a quelques temps (au niveau du rejet d'un garçon qu'on aime, s'entend), et l'écriture a su faire renaître les sentiments en moi. Vraiment, une très bonne plume.

    L'histoire est simple, sans trop ni trop peu, juste comme il faut.

    Et l'arrivé de ce couple a été prévu dans les autres livres, on s'en rend compte à la lecture, certains détails   qui paraissaient innocents ont pris tout leur sens.

    Et la fin, vraiment... Magnifique, j'avais les yeux qui brillaient  pour les personnages ! J'ai adoré...

    Voilà un livre qui conclu très bien la série !

    Je le recommande. Comme tous d'ailleurs.

     

    (Attention, quelques scènes de sexe, pas pour les plus jeunes!)

     

    Extrait : (choix : Pour le début de leur relation, en conversation textos, que je trouve assez craquant...)

    « Ben : Tu viens de m’envoyer une photo de ton déjeuner ?
    Lizzy : Non. C’est une œuvre artistique à base de frites et de ketchup qui exprime mon immense tristesse que tu ne répondes pas à mes messages. Tu ne vois pas le visage au milieu ?
    Ben : C’est quoi le truc vert ?
    Lizzy : Des larmes en cornichons. Je les ai piquées dans le cheeseburger d’une copine.
    Ben : C’est mignon.
    Lizzy : Tu es ému ?
    Ben : Absolument.
    Lizzy : Alors tu acceptes de me parler ?

     

    Lizzy : Haha. Tu manges de la pizza ?
    Ben : Triste ou contente, selon toi ?
    Lizzy : Elle a un regard lubrique. Comment oses-tu m’envoyer des pepperonis aussi tendancieux ? Je ne suis pas ce genre de fille.
    Ben : Ah. Faut que j’aille bosser. À plus, ma belle. »

     

    On adore : Tout !

    On regrette : Rien du tout !


    votre commentaire
  •  

    L'infini + un

    Amy Harmon

     

    L'infini + un, Amy Harmon

       

    Titre en VO : Infinity + one

    Année de la première publication (en France) : 2015

    Nombre de pages : 421

    Editeur : Robert Laffont

    Site de l’éditeur : http://www.laffont.fr/site/page_accueil_site_editions_robert_laffont_&1.html

    ISBN : 978-2-221-15615-5 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.authoramyharmon.com/

    Ma note : 10/10 !

    Publique conseillé : Principalement féminin, c'est de la romance...

    Quatrième de couverture : 

    Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l'argent, la beauté, la gloire et... l'envie d'en finir avec la vie. Finn Clyde, lui, n'est rien, n'a rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. Il ne demande qu'à avoir sa chance. Un acte de compassion et quelques coïncidences plus loin, et voilà ce garçon et cette fille que tout oppose engagés dans un périple qui pourrait aussi bien les transformer que les anéantir.

     

    Mon avis :

    Une jolie romance... Magnifique !

     

    Une super star, chanteuse depuis gamine. Et qui ne sait plus qui elle est depuis qu'elle a perdu sa jumelle, et qui pète un câble et fait une tentative de suicide.

    Un gars, qui a vécu dans l'ombre de son jumeau , et qui a fini en prison à la mort de celui-ci et par « sa faute ».

    Et par hasard, il tombe sur elle en haut du pont et la sauve... Mais elle a surtout besoin d'être sauvée psychologiquement, et pour ça de s'éloigner de sa vie, de son manager, des spectacles... De tout. Alors elle le convainc de l'emmener avec lui. Et nous voilà parti dans un road trip à travers les Etats-Unis, d'Est en Ouest, direction Las Vegas, un road trip parsemé d'embuches, de retournements de situation, et de divers personnages.

     

    La fille, Bonnie Rae Shelby, est une péquenaude devenue star de la country. Elle vient d'un endroit vraiment paumé. Sa sœur était malade d'une leucémie. Pour ramener de l'argent à la maison, sa grand-mère a décidé de la faire participer à un concours de chant (genre The voice), qu'elle a remporté. Et depuis, c'est elle qui ramène les sous. Comme elle était gamine, c'est sa grand-mère qui gérait les sous et tout, elle est son manager. Mais sa sœur a fini par mourir. Bonnie, bien que maintenant grande (21 ans), vit comme si elle était « sous tutelle », n'ayant jamais récupéré la main sur ses comptes en banque. Et le contrôle excessif de sa grand-mère sur tout devient vraiment insupportable le jour où elle décide lors d'un concert, pour touché le public, de faire apparaitre un diaporama de Bonnie et sa sœur. C'est la goutte de trop pour Bonnie qui ne s'est jamais vraiment remise de la mort de sa sœur et de la réaction de sa grand mère à ce moment. Bonnie part.

    Cette fille est vraiment la pluie et la beau temps, parfois renfermé sur elle-même, dans ses pensées, parfois trop loquace et taquine. Je me suis attachée à elle, à ses humeurs, à sa générosité, à sa recherche de qui elle est et de ce qu'est la vraie vie, la réalité. Et la musique fait parti d'elle. Elle a une psychologie vraiment intéressante, une façon de voir les choses bien à elle, et la façon qu'elle a de pensée à sa jumelle et de souffrir pour elle est vraiment touchante.

    Finn Clyde (de son vrai nom Infini Clyde) est sortie de prison depuis quelques années. Il a 24 ans. Lui aussi a perdu son frère jumeau . Il l'avait suivi dans un braquage qui a mal tournée, et son frère est mort et lui est allé en prison pour des choses que son frère avait faite. Lieu où il a souffert, et son corps le lui rappelle. Il n'a rien, il vit dans un sous-sol. Il part pour Vegas où un ancien détenu a un boulot pour lui. Boulot dans un casino, qui va lui faire utiliser son don pour les nombres. Il est un génie des maths. Mais en route, il voit une silhouette sur un pont.

    C'est un garçon qui contrôle ce qui se passe dans sa tête. Qui est logique, rationnel. Il croît en les nombres car ils sont intemporels. Mais prendre cette fille avec lui est tout sauf rationnel et lui fait peur, pour la sécurité de la fille comme pour la sienne, et pour les problèmes qu'elle a l'air d'attirer à elle comme un don.

    Lui aussi a une psychologie intéressante. Dans un genre très différent. Il reste isolé, il se tient à l'écart de tout ce qui pourrait être un danger ou apporter des problèmes. Sa rationalité ne le rend pas forcément attachant, mais il a quand-même un quelque chose qui fait qu'on se prend d'affection pour lui. Et de plus en plus tant qu'on approche de la fin.

    Des personnages très intéressants, et attachants chacun à leurs manières.

    Il y aussi la grand-mère de Bonnie, plutôt manipulatrice est attiré par l'argent, atteinte de la fièvre des stars  même si elle n'est pas sur le devant de la scène.

    Il y a le père de Finn, mathématicien. Un homme bon, mais qui a compris trop tard comment vivre.

    Et Bear, le garde du corps de Bonnie. Et son ami très cher. Il l'aime un peu comme sa fille, et ferait tout pour la protéger d'elle même comme des autres.

    Et beaucoup de personnages croisés au hasard de leur voyage..

    On a donc des personnages attachants, psychologiquement intéressants. Et les effets de leur rencontre son bien exploités, leur changement aussi, on assiste de manière discrète, juste ce qu'il faut.

     

    Le fond est aussi très intéressant. La monté médiatique, l'emballé et les mensonges. Les doutes que cela insinue dans l'esprit de Finn. L'analogie faite entre les Bonnie et Clyde d'origine, les deux gangsters des années de la grande dépression en Amérique. Un parallèle que j'ai trouvé intéressant. Et beau.

    Le roman est à deux voix, par Bonnie et Finn alterné. Ce qui permet le point de vue masculin aussi, et j'ai adoré ça.

    Le style de l'auteur est léger, fluide, c'est une plume qui se lit bien et est très agréable.

    C'est une romance, il pourrait donc y avoir un schéma commun à beaucoup de livre, mais ce schéma n'est pas présent, l'auteur a su s'en débarrasser. Peut-être grâce au road trip, que j'ai beaucoup apprécié aussi. Ce livre a son originalité.

    Et la musique qui prend une place très importante. Comme les maths d'ailleurs, ce qui est très peu courant et original. Ce sont deux domaines que j'aime. (Oui, je suis une tarée, j'aime les maths!) Les voir réunis dans un livre avec une belle histoire m'a rendu ce livre particulièrement... Waouh... Génial... Bref, un coup de cœur !

     

    Je le recommande. Vraiment. Beaucoup !

     

     

    Extrait : (choix : deux pour le prix d'un, parce que je ne savais pas choisir. Et si je m'étais écouté, il y en aurait plus...)

    « — Combien font l ’infini plus un ? ai-j e demandé à Finn.
    — L’infini, a répondu Finn en soupirant.
    — Faux. Ça fait deux.
    — Ah ouais ? Comment ça ?
    J’ai tendu l ’index vers lui :
    — Infini.
    Puis je me suis désignée :
    — Plus un. Ça fait deux, espèce de génie. »

     

    « — Je vais peut-être arrêter de chercher ce qui est réel, ai-je murmuré. (Je ne voyais que ses yeux, ses traits étaient faiblement éclairés par la lueur de la lune qui baignait le paysage défilant derrière la vitre de l’autobus.) Je vais peut-être arrêter de chercher ce qui est réel, maintenant que j’ai trouvé l’infini. »

     

    On adore : Tout !

    On regrette : Rien !


    2 commentaires
  • Irrésistible alchimie

    Book 1

    Simone Elkeles

     

    Irrésistible alchime, de Simone Elkeles

     

    Titre en VO : Perfect Chemistry

    Année de la première publication (en France) : 2011

    Nombre de pages : 410

    Editeur : La martinière jeunesse

    Site de l’éditeur : http://www.lamartinierejeunesse.fr/ouvrage/irresistible-alchimie-simone-elkeles/9782732444543

    ISBN : 978-2-7324-4454-3 (grand format)

    Site de l’auteur : http://simoneelkeles.com/

    Ma note : 8,5/10

    Publique conseillé : Fleur bleue, plutôt jeunes adultes (vers 15 ans)

    Quatrième de couverture : 

    Brittany est l’image même de la jeune fille parfaite. Belle, blonde et intelligente, elle vient d’une famille aisée et sort avec le capitaine de l’équipe de football. Elle sait bien maîtriser ses émotions, mais elle cache une douloureuse fêlure : elle s’oppose à ses parents qui veulent placer dans une institution, sa soeur aînée, gravement handicapée.
    Alex Fuentes est d’origine mexicaine, il est bien sûr séduisant en diable, mais c’est le bad boy du lycée. Il fait partie d’un gang impliqué dans des trafics de drogues, comme son père, qui en est mort.
    En dernière année au lycée Fairfield, Brittany et Alex sont obligés de travailler en binôme leur cours de chimie. Alors que tout les oppose, leur attirance est immédiate. Et leur amour sera contrarié par des événements brutaux qui ne cesseront de s’amonceler sur eux. Membre d’une bande armée qui sème la terreur, Alex est malgré lui rattrapé par les exigences du chef du gang. Et Brittany, malgré ses efforts passionnés pour le sortir de là, ne parviendra pas à le protéger.

     

    Mon avis :

    Voilà un roman ma foi fort sympathique !

    Deux adolescents que tout oppose mais qui sont attirés l'un par l'autre... Peut-être un peu stéréotypé (j'avoue que la première chose à laquelle j'ai pensé en lisant le résumé, c'est Roméo et Juliette). Mais ça ne l'est pas tant que ça, parce que c'est bien écrit, et qu'il y a quand-même des petits trucs qui démarque ce livre d'autres romances...

     

    Il y a les personnages, très attachants.

    Tout d'abord, Brittany. Une fille pour qui l'apparence compte plus que tout, mais qui n'est pourtant pas si superficielle qu'il n'y paraît. Elle cherche seulement à plaire à sa mère, et à se protéger du regard des autres. Car c'est dur à la maison, mais sa mère lui en voudrait que cela s'apprenne, ça doit rester enfermer entre ces quatre murs. Cette fille aime complétement quand elle aime. Elle veut dominer sa vie autant qu'elle peut au lycée, puisque sa mère la domine à la maison. C'est pour cela qu'elle se comporte en fille parfaite et intouchable. Mais pour moi, avec tous ses conflits intérieurs, les problèmes qu'elle a, elle est attachante, on a envie que tout aille bien pour elle, on s'attache à elle. Je l'apprécie beaucoup.

     

    Il y a donc sa mère, qui prend beaucoup de place dans sa vie, à l'en étouffer. Une femme stressée et stressante. Elle veut tout contrôler, et surtout ce que l'on pense d'elle et de sa famille.

     

    Et il y a la sœur de Brittany, Shelley. Elle a un handicap mental et physique, et est dépendante de ceux qui l'entourent. Pourtant, elle est vraiment adorable. Intelligente, elle sait se faire comprendre quand quelque chose ne lui plait pas même si elle ne peut pas parler. Elle a un sourire attendrissant. Et elle est douée aux échecs.

     

    Sierra, la seule véritable amie de Brittany, est une fille qui aime les ragos et les potins, mais en qui Brittany peut tout de même avoir une grande confiance.

     

    Colin, le petit ami de Brittany, est un adolescent bien comme on se l'imagine, et lui aussi dans son rôle.

     

    Mrs Peterson, la prof de chimie et le premier lien entre les deux personnages principaux, est une femme aux convictions fortes. Elle veut faire changer les choses dans la ville de Fairfield, où l'on est déterminer comme gangster ou richoux selon son lieu de naissance. Elle veut faire évoluer les choses et améliorer la situation.

     

    Isabelle, amie d'Alex, et un peu de Brittany, est une fille sympa, avec la tête sur les épaules.

     

    Paco, un ami d'Alex qui appartient au Latino Bloob, est un rigolo qui aime fourré son nez partout. Il est gentil et a eu une vie difficile. C'est celui qui croit au couple improbable. Et qui fera tout ce qui sera en son pouvoir pour les aider, quoiqu'il lui en coûte.

     

    Il y a la famille d'Alex, sa mère, une mama mexicaine au fort caractère, ses deux frère, Carlos, un garçon au fort caractère et qui est un peu perdu, et Luis, plus jeune et innocent.

     

    Et, bien sûr, Alex (Alejandro de son vrai nom), le bad boy, un membre du gang des Latino Blood. Il y est plus par obligation que par choix, s'étant fait embriguader pour protéger sa famille et éviter à ses frères de devoir y entrer  aussi. Un garçon intelligent, mais qui ne croit pas en lui-même et se croit un avenir tout tracer. Lui aussi joue un rôle, comme Brittany, celui d'un garçon dangereux et mystérieux.

     

    Voilà pour les personnages, tous attachants à leur façon.

     

    L'histoire est donc clichée dans les grandes lignes. Mais elle se démarque de tant d'autres dés qu'on y rentre vraiment.

    Le style est intéressant, fluide, ça se lit tout seul.On trouve quelque mots en espagnols. Même si je ne les comprends pas tous (je fais allemand et non espagnol...), il n'empêche en rien la compréhension du livre ou de l'histoire. De toute façon, l’héroïne ne les comprend pas non plus, donc voilà, ça ne doit pas nous poser problèmes. Et cela donne une ambiance sympa, montre le côté culturel différent selon les personnages. Personnellement, même sans les comprendre, je les trouve utiles, agréables et bien placés.

    Les chapitres (courts), alternent de point de vue, entre Brittany d'un côté et Alex de l'autre, et c'est vraiment intéressant dans le sens où cela expose leur fossé culturel (du cocon doré à la vie de rue), mais aussi leur points communs, plus nombreux qu'ils le croient.

    Les histoires personnelles des personnages ont leur place dans l'intrigue, ce qui rend le livre intéressant. Avec elles sont abordés des problèmes tel que les gangs et la violence ou le handicap. Et avec l'histoire en général, c'est le problème de la différence culturelle qui est abordée. Des sujets tous importants et lourds.

     

    Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains, car, même s'il n'y a pas scène de sexe trop détaillées, ça reste très soft et léger, il comporte des scènes qui peuvent choquer les plus jeunes par leur violence.

     

    La fin est belle, et elle peut paraître prévisible tant que l'on n'a pas lu le livre, mais en vérité, l'auteur sait nous dérouter, nous surprendre. Et après cette fin, l'épilogue est absolument magnifique...

     

    Extrait : (choix : leur première conversation cordiale, après qu'Alex aie emmené (kidnappé, si on demande son avis à la charmante demoiselle) Brittany pour lui apprendre à conduire sa voiture avec une boîte de vitesse manuelle. Le cours forcé vient d'être fini.)

    « Le cours est terminé ?

    Euh, oui.

    Il retire sa main et passe ses doigts dans ses cheveux noirs, dont quelques mèches pendent sur son front.

    Merci.

    Oui, en fait, mes oreilles souffraient à chaque fois que j'entendais ton moteur hurler sur le parking du lycée. Je ne l'ai pas fait par bnté de cœur.

    J'essaie d'attraper son regard, en vain.

    Pourquoi es-ce important pour toi de passer pour un voyou, hein ? Explique-moi. »

     

    On adore : Les personnages, les thèmes abordés, la façon dont c'est abordés, l'écriture, l'histoires,... Tout.

    On regrette : Rien. (Mais ce n'est pas un coup de cœur pour autant.) 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique