• Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom

    Barbara Constantine

     

     

     

    Titre en VO : Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom 

    Editeur : Le livre de poche

    Site de l’auteur : http://barbaraconstantine.tumblr.com 

    Ma note : 6,5

    Publique conseillé : Tout publique

    Quatrième de couverture :

    Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil home avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l’a eu à treize ans et demi). Comme Joss adore faire la fête et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va chaparder dans les potagers voisins… Mais comme il a peur de se faire prendre et d’être envoyé à la Ddass (sa mère lui a dit que ça pouvait arriver et qu’elle ne pourrait rien pour le récupérer), il fait très attention. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), allongée au milieu de ses choux, en larmes parce qu’elle n’arrive pas à se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vielle, si le petit Tom n’était pas passé par là…

     

    Mon avis :

    Ce livre nous raconte l’histoire de Tom. Il vit seul avec sa mère, dans son mobil home. Il ne connaît pas son père. Il va chaparder chez les voisins pour se nourrir. Souvent chez les anglais qui se disent vous et ne se disputent jamais. Joss, la mère de Tom, aime sortir le soir ou partir en week-end. Tom n’aime pas quand elle s’en va. Joss est une mère qui s’emporte assez facilement. Tout les deux, ils apprennent leur leçons ensemble (Joss a quitté très tôt l’école pour s’occuper de Tom). A oui, et aussi un truc important (rien ne serait arrivé sans ce détail), Joss a une très généreuse poitrine. D’ailleurs, elle en a marre que les hommes ne la regarde pas dans les yeux mais dans le décolleté. Elle économise pour se faire opérer et avoir des seins plus normaux. Donc voilà, la base est posée là.

    Mais deux événements feront vraiment le début de cette histoire. La découverte par Tom d’une vieille Madeleine allongée dans son potager alors qu’il cherche un nouveau jardin, comme dit dans la quatrième de couverture. Et le retour de quelqu’un que Joss a l’air de connaître et de ne pas avoir envie de revoir du tout. Il n’inspire pas du tout confiance à Tom, et pour cause, vu comment il l’a rencontré.

     

    C’est une histoire touchante, très agréable à lire. Tom est un garçon attachant. Intelligent aussi. Il aime beaucoup sa mère.

    Joss est un peu impulsive parfois. Mais elle reste gentille. Elle évolue beaucoup au cours du roman. Elle fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a, à savoir pas grand-chose. Elle aussi, elle aime beaucoup son fils, mais elle ne sait pas le lui montrer.

    Madeleine est une vieille femme gentille, et elle a un peu un début d’Alzheimer si vous voulez mon avis. Elle est assez autoritaire et aime être obéit, surtout pour son expérience de la vie.

    La rencontre peut paraître (je vous pris de m’excuser le terme) un beau salaud, mais il évolue. Et il ne l’est pas tant que ça.

    Les voisins anglais sont drôles. Bien sûr qu’ils se sont rendus compte qu’il y a une drôle de plante qui regarde la télé par la fenêtre le soir et qui s’en va avec quelques patates en laissant des traces de chaussures. Et, loin d‘en vouloir à Tom, ils l’aident plutôt. D’ailleurs, j’adore leur chat, il est très drôle.

    Voilà pour les personnages de cette histoire.

     

    C’est une histoire où la famille prend une dimension importante. Et le hasard aussi. Sans être géniale, elle est très touchante. Les chapitres sont courts, ça défile vite et doucement à la fois. Le style est très bien.

    Par contre, je trouve la fin à la fois super et décevante. Il aurait fallu que les personnages se rendent compte de ce que le hasard leur  a réservé.

     

    Je conseil quand même la lecture de ce petit livre (210 pages), car elle permet de se détendre sans exiger quelque concentration que se soit.

     

    Extrait : (choix : pour la relation mère fils un peu bizarre)

    « — Y a plus de patates. Tu vas en chercher ?

    Il enfourche son vélo, pédale un peu avant de répondre.

    — OK, m’man, j’y vais.

    Sur le pas de la porte, les mains sur les hanches et les sourcils froncés, Joss le gronde. Mais il est déjà très loin.

    — Arrête de m’appeler comme ça, Tom. Tu vas voir, si j’te chope… »

     

    On adore : Le style, la fluidité, les personnages et le hasard.

    On regrette : Peut-être un peu la fin.

     


    votre commentaire
  • Le manoir,

    Tome 2 : Cléa et la Porte des fantômes

    D’Evelyne Brisou-Pellen

    Le manoir, tome 2 : Cléa et la Porte des fantômes d'Evelyne Brisou-Pellen

    Titre en VO : Cléa et la Porte des fantômes

    Editeur : Bayard jeunesse

    Site de l’auteur : http://brisou-pellen.fr/ 

    Ma note : 10/10

    Publique conseillé : Filles ou garçons à partir de 12 ans

    Quatrième de couverture :

    Cléa veut comprendre qui l’a enlevée et ce qui lui est arrivé. Malheureusement, il ne lui reste que des bribes de souvenirs. Il faudrait que Liam enquête pour elle. Celui-ci finit par le faire, mais la mort dans l’âme ; parce qu’il sait que s’il découvre la vérité, il risque de perdre Cléa. Et il a ses propres problèmes : pourquoi sa valise porte-elle un nom qu’il ne connait pas ? Toutes ses recherches vont le mettre en grand danger à l’heure où, au manoir, les événements se précipitent. D’étonnants pensionnaires arrivent et, surtout, deux fantômes redoutables s’échappent su sous-sol.

    Mon avis :

    Attention : des éléments du tome 1 peuvent être révélés ! A ne pas lire si vous n’avez pas lue le tome 1. 

    J’ai tout aussi appréciée le tome 2 de la série Le manoir, que le premier opus.

    Je ne vous ferais pas de résumé car la quatrième de couverture en dit déjà beaucoup et je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de la lecture. On retrouve les personnages principaux du premier tome, Liam et Cléa. Contrairement au tome 1, l’histoire est racontée du point de vue de Cléa mais Liam est toujours présent. Le lecteur apprend des éléments sur le passé de la jeune fille mais aussi quelques éléments – bien  que trop peu nombreux à mon goût – sur celui de Liam.

    Cléa est une jeune fille attachante, bien que,  trop négative pour moi. Elle n’a pas eu une vie facile, son père est gravement malade et un événement survenu dans son passé va beaucoup la bouleverser.

    Liam, est un jeune homme toujours aussi attachant, qui veut toujours aider les autres, quitte à, faire passer sa vie personnelle au second plan.

    On découvre aussi d’autres personnages, comme Hoël qui est un petit garçon très vif et enjoué, il adore s’amuser – quoi de plus normal pour un enfant ? -.

    L’univers et l’atmosphère du manoir sont assez oppressants, ce qui ajoute une part d’intrigue et de mystère au roman.

    L’écriture d’Evelyne Brisou-Pellen est toujours aussi fluide et efficace. Les chapitres sont assez courts ce qui permet au récit d’être très dynamique.

    Dans certains chapitres – plus vers la fin – c’est Liam qui nous raconte l’histoire ce qui m’a beaucoup plu car j’aime beaucoup ce jeune homme.

    Le côté « historique » de l’intrigue et les nombreuses références historiques marquées par des petites notes en bas des pages montre que l’auteur a fait pas mal de recherches pour offrir à ses lecteurs un roman assez riche.

    La fin est très touchante et a réussi à me donner la larme à l’œil et aussi à me donner envie de lire la suite qui sortira au courant de l’été 2014.

    Extrait du livre : Cette phrase ajoute une part de mystère. 

    « Et l’essentiel était : Qui ? »

    On adore : Les personnages, l’intrigue, les références historiques.

    On regrette : Rien !

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/le-manoir-tome-1-liam-et-la-carte-d-eternite-d-evelyne-brisou-pellen-a93417741#

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/le-manoir-tome-3-alisande-et-le-cercle-de-feu-d-evelyne-brisou-pellen-a113394330


    votre commentaire
  • Les filles au chocolat

    Tome 2 : Cœur guimauve

    De Cathy Cassidy

     

    Les filles au chocolat, tome 2 : Cœur guimauve de Cathy Cassidy

     

      

    Titre en VO : The Chocolate box Girls book 2, Marshmallow Skeye

    Editeur : Nathan

    Site de l’auteur : http://www.cathycassidy.com/ 

    Ma note : 10/10

    Publique conseillé : Filles à partir de 11 ans

     

    Quatrième de couverture :

    Je m’appelle ; Skye Tanberry

    Mon âge : 12 ans

    Je suis : sentimentale et passionnée

    J’aime : les histoires romantiques, l’astrologie

    Je rêve : d’être aussi populaire que ma sœur jumelle

    Mon problème ; je ne suis pas faite pour les garçons d’aujourd’hui…

     

    Mon avis :

    Dans le premier tome de la saga, Cœur cerise, nous avons suivi Cherry qui est la demi-sœur des sœurs Tanberry. 

    Le deuxième opus de cette saga est aussi bien que le premier. Nous retrouvons les sœurs Tanberry, mais cette fois-ci nous allons suivre les aventures de Skye. Cette jeune fille a 12 ans, adore les robes vintage, l’histoire et connaître le passé. Un jour, elle va découvrir une vieille malle contenant les affaires d’une de ces ancêtres. Une vieille histoire de famille raconte que cette femme, Clara Travers se serait noyée. Avec la découverte de cette malle, Skye va faire de drôles de rêves. Que va-elle découvrir ?

    Le roman va donc parler d’une vieille histoire de famille et des étranges rêves que fait l’héroïne. Le lecteur suit l’enquête que mène Skye pour découvrir la vérité sur ce secret de famille. A côté de cette intrique, on apprend à connaître les difficultés de la jeune fille pour ne pas vivre dans « l’ombre » de sa sœur jumelle, Summer, qui est très populaire.

    Le livre parle aussi de la fabrique de chocolat qu’ont créent la mère des sœurs, Charlotte et leur beau-père, Paddy. Les chocolats mettent l’eau à la bouche !

    Les personnages sont toujours aussi attachants. La famille Tanberry est émouvante et très soudée. Les personnages secondaires, comme Tommy - un garçon qui est dans la classe de Skye – est très drôle.

    Dans son livre, Cathy Cassidy transmet un message et nous explique qu’il n’est pas toujours facile pour les jumeaux de se crée leur propre identité quand on se ressemble comme deux gouttes d’eau.

    Le style de l’auteur, est toujours aussi fluide et agréable à lire, on tourne les pages très rapidement car les chapitres sont assez courts.

    Le livre-objet est très beau ! La couverture est magnifique, il y a les biographies des personnages principaux à la fin, des recettes à base de chocolat mais aussi un quizz pour savoir à quelle sœur on ressemble le plus.

    Néanmoins, je regrette  que Honey – la plus grande des sœurs – soient trop présente par rapport aux autres.

    En résumé, une lecture fraîche, détente, qui fait passer un bon moment. Hâte de lire le tome 3 qui concernera Summer, la sœur jumelle de Skye.

    Extrait du livre : Cela montre que Skye ne trouve pas juste de vivre dans « l’ombre » de sa sœur.

    « Moi, je suis Skye la bonne copine, celle qui porte des vêtements bizarres, sur qui ont peut compter et à qui on peut se confier, celle qui a momifié une Barbie avec du papier toilette il y a longtemps. »

    On adore : L’histoire, les personnages, le message de l’auteur, le livre-objet et tout ce qui va avec.

    On regrette : Que Honey soit plus présente que ses sœurs.

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-1-coeur-cerise-de-cathy-cassidy-a96682897#

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-3-coeur-mandarine-de-cathy-cassidy-a108213316

    Chronique du tome 4 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-4-coeur-coco-de-cathy-cassidy-a108680238

    Chronique du tome 5 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/les-filles-au-chocolat-tome-5-coeur-vanille-de-cathy-cassidy-a114113434


    2 commentaires
  •  

    Ma vie selon moi

    Tome 3 Le grand moment que j’attendais

    Sylvaine Jaoui

     

     

     

    Titre en VO : Rien à déclarer ?; Mais qui aime qui ?; A la folie, pas du tout ! (Bac and love)

    Editeur : Rageot

    Site de l’auteur : http://www.sylvainejaoui.fr/ 

    Ma note : 10

    Quatrième de couverture : Je ne sais plus quoi penser de Thibault. Pourquoi a-t-il pris ses distances ? Et que veut donc me révéler Jim ? Quoi qu’il en soit, c’est bientôt mon anniversaire et je suis sûre qu’il sera I-NOU-BLI-ABLE !

     

    Mon avis :

    C’est encore et toujours génial. J’adore cette série. J’ai beaucoup rigolé (il y en a même qui m’ont pris pour une folle à rigoler toute seule à l’internat, mais quand je leur aurais prêter, elles comprendront).

    On retrouve les C1K+1 (Justine, Léa, Ingrid, Jim, Nicolas et Thibault qui a eu son intronisation au club dans le tome 2), Théo (il était plus présent dans le tome deux, et j’ai préféré, mais ce n’est pas grave), les parents de Justine, le père de Nicolas, et d’autres secondaires qu’on voit peu. On fait aussi la connaissance d’Enzo, de Manu et de Macha. Cette dernière prend des risques, croyez moi.

    En gros, je vous cite quelques événements :

             *une séance de step qui tourne cata

             *un déjeuner du père de Justine (la réputation de sa cuisine est bien faite dans les premiers tomes, à savoir, toxique)

             *une crise de jalousie (en fait, beaucoup)

             *une accusation à tort d’un faux serial spooner

             *la découverte du vrai serail spooner

             *un « Mike Delfino » pour refaire la façade de la maison bleue

             *et tout un tas d’autres trucs

    Chacun reste égal à lui-même, rien ne change (en dehors peut-être de la relation entre Nicolas et Léa, mais c’est léger), mais la fin amène quelques ambiguïtés entre Jim et Justine. Je n’en dirai pas plus, mais on a juste très envie de savoir comment ça va se passer.

    C’est toujours agrémenter de petits feuillet, drôles, mais un peu moins. Et la couverture est encore une fois juste sublime !

     

    En conclusion, malgré quelques points à regretter (l’absence de Théo, les feuillets un peu moins drôles), c’est très largement compenser par le suspens de savoir ce qui va se passer dans notre petit groupe, car on a plus de possibilités, et un sacré suspens sur la suite.

    Autant dire, je lirai la suite, et je pense que se sera toujours avec le même plaisir.

     

    Extrait : (choix : j’adore, ça montre bien Léa)

    « Je suis remontée doucement. Léa était dans la cuisine lorsque je suis entrée. Elle m’avait préparé une tasse de thé et des Kleenex.

    Léa – Viens boire une tasse d’Earl Grey, il n’y a que ça de vrai dans la vie.

    Justine – Je n’y suis pas allée.

    Léa – Je sais.

    Justine – En fait, je crois que je l’aime vraiment.

    Léa – Je sais.

    Justine – Je suis verte de jalousie à l’idée qu’une autre fille l’approche.

    Léa – Je sais.

    Justine – Je voudrais qu’il m’appelle et qu’il me demande de passer la nuit avec lui.

    Léa – Je sais.

    Justine – Je ne rêve que de cette première fois avec lui.

    Léa – Je sais.

    Justine – Je voudrais effacer les horreurs que j’ai dites sur lui depuis ce matin.

    Léa – Je sais.

    Justine – On peut savoir ce que tu ne sais pas ?

    Léa – Oui, elles sont où les sucrettes pour le thé ? »

     

    On adore : Tout !

    On regrette : Peut-être le fait que Théo apparaisse un peu moins.

     

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/ma-vie-selon-moi-tome-1-de-sylvaine-jaoui-a94557526#

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/ma-vie-selon-moi-tome-2-de-sylvaine-jaoui-a96484669#


    votre commentaire
  •  

    Le jour où je suis devenue mytho

    Gilles Abier

     le jour où je suis devenue mytho, de Giles Abier

      

     

    Titre en VO : le jour où je suis devenue mytho

    Editeur : Acte sud junior collection : d’une seule voix

    Site de l’auteur : http://www.gilles-abier.fr/

    Ma note : 6

    Quatrième de couverture :

    « Louis a vu que j’allais exploser. Il m’a lancé un regard qui aurait dû m’arrêter. Mais non, j’ai ouvert ma grande gueule.

    — Tu sais, Joanna, moi, j’ai couché avec Robert Pattinson, et j’en fais pas tout un plat !

    Pourquoi ? Pourquoi j’ai dit ça ? »

    Joanna la ramène. Tout le temps. Alors Tessa, pour lui clouer le bec, a inventé un énorme mensonge. Et comme Tessa est têtue, elle n’en démord pas. Au contraire. Elle est prête à tout pour que son délire devienne réalité…

     

    Mon avis :

    C’est une histoire sympa. Un livre rapide, on le lit en 30 minutes facilement, il ne fait que 72 pages, et c’est écrit gros.

    Ça commence dans un café où Tessa va avec son meilleur ami, Louis. Joanna, qui connait Louis par leur cours de théâtre, les invite à sa table. Le truc, c’est qu’elle tape franchement sur les nerfs de Tessa, à toujours se vanter de tout ce qu’elle fait. Alors Tessa invente un gros mensonge. Et si enfonce jusqu’au cou. Et quand Louis lui propose une solution pour s’en sortir simplement, elle s’obstine à allé jusqu’au bout. Réussira-t-elle à apporter une preuve d’un truc complètement faux ? Ou se ridiculisera-t-elle ?

    On se glisse donc dans la peau de Tessa. Cette fille est têtue et très douée pour se mettre dans des situations foireuses.

    Louis, son meilleur ami est sympa, et, bien que les situations dans lesquelles Tessa se retrouve l’embête franchement, il la suit rien que pour l’aider.

    Joanna est une vantarde, une miss « je suis une princesse et quand je pette, ça fait des paillettes. » Elle m’énerve.

    Sinon, il y a d’autres personnages, par exemple des petits bloggeurs (non, c’est pas debo et moi ☺) ou des célébrités. D’ailleurs, on retrouve des annotations pour chacune d’elle, c’est sympa je trouve.

    Par contre, les personnages ne sont pas assez creusés. Je trouve que l’auteur a fait son histoire et que ses personnages, même les principaux, ne sont que des pions figurants.

     

    Ce livre est sympa pour se détendre, mais honnêtement, il n’est pas très original. Il ne présente pas d’intérêt spécial, il n’a pas ce plus qui le démarque des autres.

     

     

    Extrait : (choix : c’est là que l’héroïne s’embourbe)

    « Joanna souriait en caressant le cuir croco de son escarpin pendant que Yasmine m’asticotait. Je la comprenais. Si c’était elle qui nous avait révélé un truc pareil, je ne l’aurais pas lâchée non plus.

    — J’ai une photo. De lui et moi. Dans son lit. Voilà ! Maintenant, vous savez. »

     

    On adore : L’histoire, sympathique même si elle n’est pas très originale.

    On regrette : Le manque de creusement des personnages.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique