• chroniques : Bit-lit

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques de ces livres :

    • Vampire Academy, tome 1 de Richelle Mead erf
    • Night World, de L. J. Smith, tome 1
    • Night world, de L. J. Smith, tome 2
    • Night world, de L. J. Smith, tome 3
    • Night world, de L. J. Smith, tome 4 shocked
    • Night World, de L. J. Smith, tome 5 erf
    • Night world, de L. J. Smith, tome 6 intello
    • Les anges mordent aussi, de Sophie Jomain, tome 1 
    • La Confrérie de la dague noire, de JR Ward, tome 1
    • La Confrérie de la dague noire, de JR Ward, tome 2 
    • La Confrérie de la dague noire, de JR Ward, tome 3 eek
    • La Confrérie de la dague noire, de JR Wrad, tome 4 he
    • La Confrérie de la dague noire, de JR Ward, tome 5 arf
    • Twilight, de Stéphanie meyer, tome 1
    • Twilight, de Stéphanie Meyer, tome 2
    • Twilight, de Stéphanie Meyer, tome 3
    • Twilight, de Stephenie Meyer, tome 4 
  •  

    La Confrérie de la dague noire

    Tome 5 : L'amant délivré

    JR Ward

     

    La Confrérie de la dague noire, tome 5, de JR Ward

     

     

     

    Titre en VO : Lover Unbound

    Année de la première publication (France) : 2011

    Nombre de pages : 656

    Editeur : Milady, collection Bit-lit

    Site de l’éditeur : http://www.milady.fr/

    ISBN : Pas trouvé (format Kindle)

    Site de l’auteur : http://www.jrward.com/ 

    Ma note : 6,5/10

    Publique conseillé : A partir de 17-18 ans

    Quatrième de couverture :

    UNE GUERRE FAIT RAGE A L'INSU DES HUMAINS. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs

    Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

    Impitoyable et brillant, Viszs est doté d'un pouvoir de destruction incroyable et d'une aptitude terrifiante à prédire l'avenir. Torturé par son passé, il ne fait pas dans les sentiments. La lutte contre les éradiqueurs est sa seule passion... jusqu'au jour où il croise la route du docteur Jane Whitcomb. Tout pourrait changer grâce à elle, mais Viszs est rattrapé par un destin incompatible avec celui de la jeune humaine...

     

     

    Mon avis : 

    ATTENTION : Certaines scènes dîtes "sexuelles" peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes !

     

     

    C'est l'un des tomes que j'ai le moins aimée.

    Je vous laisse découvrir le livre par vous-même.

     

     

    Les personnages sont toujours aussi bien. 

    Viszs est assez froid de prime abord avec ceux qui l'entourent, mais cela peut se comprendre quand on append son passé.

     

     

    Jane est une brillante chirurgienne. Elle ne vit que pour son travail, garde une certaine rancœur envers ses parents. La jeune femme a été très affectée par la mort de sa jeune sœur, Hanna, il y a déjà quelques années.

     

     

    Le chef de son service, le Docteur Manello a des sentiments vis-à-vis d'elle.

     

     

    L'écriture est assez banale, assez directe voire vulgaire, mais l'on sait que dans ce type de lecture "bit-lit", c'est une chose courante. Par conséquent, ce livre et même la série, en générale n'est pas à mettre entre toutes les mains.

     

    Le lexique, relatif à l'univers de l'auteur continue à grandir, s'étoffer. par contre, pour ceux qui lisent cette saga, je ne sais pas vous l'aurez remarqué, mais beaucoup de noms communs/noms propres s'écrivent très souvent avec des "h" (soit en début, soit en milieu de mot).

     

     

    JR Ward s'attarde plus à nous expliquer son univers (sa politique, ses règles, sa hiérarchie...), ce qui est bien.

      

     

    Petits bémols : j'ai trouvée que la romance n'était pas top, même si elle offre beaucoup de retournements de situations. Niveau émotion, notre cœur fait des montagnes russes.

     

    Contrairement aux tomes précédents, il n'y a véritablement de scènes où les éradiqueurs, les méchants de la série sont présents (juste deux-trois  combats).

     

     

    La fin est bof...

     

     

    En bref, pas le meilleur tome.

     

     

    Extrait : (choix : l'impossible peut-être une réponse ?) 

    "Si vous éliminez toutes les explications possibles, alors l'impossible est la réponse."

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers. 

    On regrette : La romance, le fait que les éradiqueurs ne soient pas présents, la fin.


    votre commentaire
  • La Confrérie de la dague noire

    Tome 4 : l’amant révélé

    JR Ward

    Titre en VO : Lover Revealed

    Année de la première publication (en France) : 2010

    Nombre de pages : 524

    Editeur : Milady, collection Bit-Lit

    Site de l’éditeur : http://www.milady.fr/ 

    ISBN : non trouvé (format kindle)

    Site de l’auteur : http://www.jrward.com/ 

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé : A partir d’environ 17-18 ans

    Quatrième de couverture :

    UNE GEURRE FAIT RAGE A L’INSU DES HUMAINS.

    Butch O’Neal est un battant de nature. Il a eu la vie dure, c’est un ancien flic et il est le seul humain autorisé a resté dans le cercle très fermé de la confrérie. Et pourtant il veut s’enfoncer encore plus dans le monde des vampires et s’engager dans la guerre contre les Eradiqueurs. Il n’a rien à perdre. Son cœur appartient à une vampire femelle, une aristocrate de toute beauté qui est largement hors de sa portée. S’il ne peut l’avoir elle, au moins il peut se battre au côté de ses frères…

     

    Mon avis :

    (Attention : à ne pas lire avant 17-18 ans, certaines pouvant heurter la sensibilité de certains lecteurs.)

    Dans ce tome-ci, l’auteur s’attarde sur le personnage de Butch, seul humain de cette série qui est autorisé à rester au sein de la Confrérie de la dague noire, ce dernier en sachant trop sur le monde des vampires et leurs secrets.

    Il est tomber amoureux de Marissa, jeune aristocrate de cette société, qui est pour lui inaccessible. Malgré tout, une attirance certaine existe entre eux…

     

    Butch est un ancien flic de la brigade criminelle. Il est un accro à l’alcool, notamment au scotch, et aux fêtes mondaines. Il possède un passé familiale trouble, ce qui continu de la perturber des années plus tard. C’est le seul personnage de la série que je n’apprécie pas.

     

    Marissa, quant à elle est une jeune aristocrate, sa famille étant l’une des fondatrices de la société vampire. Nous l’avons déjà croisée dans le tome 1, elle était l’ex-femme de Kolher roi des vampires. Elle dépendante des décisions de son frère aîné, Havers. Cela la rend un peu niaise.

     

    Havers, qui est médecin et frère de Marissa est un homme autoritaire mais qui adore sa petite sœur.

     

    On découvre un nouveau personnage, Vhengeance, figurant jusqu’à maintenant, qui prend une place plus importante dans le tome 4.

     

    Les éradiqueurs, des morts vivant sans âme, ennemis de la Confrérie sont moins présents (déjà qu’ils ne l’étaient pas beaucoup avant, mais là c’est encore pire). Il est quand même question d’une prophétie…

     

    Le style de l’auteur est assez familier mais il passe relativement bien.

    Les scènes de sexe sont explicites, mais restent soft comparées aux tomes précédents.

     

    Le lexique de mots spécifiques à cette série s’agrandit de tome en tome, et est bien utile au besoin.

     

    La fin est surprenante vu les révélations apportées sur la nature de certains personnages. Cela donne envie de connaître la suite.

     

    Extrait : (choix : Suspens…)

    « Pas une seconde il ne la quitta de ses yeux noisette qui la hanteraient pour le reste de ses jours. Ce soir, il allait mourir. Elle sut avec une certitude absolue. »

     

    On adore : Les personnages, l’univers, le lexique qui sauve la vie, la fin.

    On regrette : Marissa qui est un peu niaise.

     

     

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/la-confrerie-de-la-dague-noire-tome-i-de-jr-ward-a92222745#

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/la-confrerie-de-la-dague-noire-tome-2-de-jr-ward-a103875168#

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/la-confrerie-de-la-dague-noire-tome-3-de-jr-ward-a107401364


    votre commentaire
  • Vampire Academy

    Tome 1 : Sœurs de sang

    Richelle Mead

    Vampire Academy, tome 1 de Richelle Mead

     

     

    Titre en VO : Vampire Academy

    Année de la première publication (France) : 2010

    Nombre de pages : 314

    Editeur : Castelmore

    Site de l’éditeur : http://www.castelmore.fr/ 

    ISBN : 978-2-36231-073-7 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.richellemead.com/ 

    Ma note : 6/10

    Publique conseillé : Plutôt féminin à partir de 14 ans.

    Quatrième de couverture :

    SEULE VOTRE MEILLEURE AMIE PEUT VOUS PROTEGER DE VOS ENEMIS…

    Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun : à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse moroï. Menacées au sein même de l’Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais sont ramené de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes : les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, pourraient bien faire de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité

     

     

    Mon avis :

    Je devais lire ce premier tome depuis un bout de temps. A la base, il faut le dire je l’ai acheté uniquement pour sa belle couverture.

    Je ne ferais pas de résumé car il est déjà assez long.

     

    Les Moroï sont des vampires de la haute société – en tout, il y a 12 familles – qui sont amenés à devenir roi ou reine chacune à leur tour. Les dhampirs sont les « gardes du corps » des moroï. Ils sont nés d’un métissage entre un humain et un moroï.

    Les strigoï sont les « méchants vampires » et veulent transformer tout le monde.

     

    Les personnages sont clichés. Rose est une jeune femme dhampir de 17 ans qui doit protéger au péril de sa vie Lissa – ou de son nom complet Vasilissa Dragomir, la princesse héritière. Rose est l’anti-héroïne par excellence c’est-à-dire qu’un coup elle peut faire quelque chose de bien et la minute d’après faire complètement l’inverse. Je l’aime bien, elle est très forte et ne se laisse pas faire. Elle peut aussi « entrer » dans la tête de Lissa pour voir ses pensées et émotions.

     

    Lissa est une jeune femme qui est d’une beauté extraordinaire. Elle est gentille, douce mais sait être impitoyable quand il y a besoin. Elle a perdu ses parents et son frère ainé dans un accident de voiture. Depuis ce jour, elle est d’une extrême fragilité.

     

    Dimitri, l’instructeur de Rose est quelqu’un de froid et distant. C’est une personne très respectée à l’Académie.

     

    Christian, un élève moroï est renfermé sur lui-même et ne parle à personne. Il est énigmatique. Je le préfère à Dimitri.

     

    L’écriture n’a rien de spécial mais est agréable. Le début du récit est long à débuter et les chapitres assez longs. La mythologie mise en place est quand même intéressante.

    La couverture est juste magnifique !

    La fin donne envie d’en savoir plus.

     

    Extrait : (choix : des filles en pleine séance shopping)

    « - J'ai vu la robe.
    - Est ce qu'elle te plait ?
    Je pris son absence de réponse pour un "oui".
    - Crois-tu que je vais mettre ma réputation en danger si je la porte pour le bal ?
    - C'est l'académie tout entière que tu vas mettre en danger, répondit-il d'une voix à peine audible. »
     

     

    On adore : Les personnages, la mythologie mise en place.

    On regrette :  Un récit un peu long à démarrer.


    votre commentaire
  • Night World

    Tome 6 : Ames soeurs

    L. J. Smith

     

     

    Night world, tome 6, de L. J. Smith

    Titre en VO : Soulmate

    Année de la première publication (en France) : 2011

    Nombre de pages : 271

    Editeur : Michel Lafon

    Site de l’éditeur : http://www.michel-lafon.fr/ 

    ISBN : 978-2-7499-1422-0 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.ljanesmith.net/ 

    Ma note : 6,5/10

    Publique conseillé : Féminin, plutôt jeunes ados.

    Quatrième de couverture :

    Hannah pense qu’elle est folle. Des notes écrites de sa main la prévenant d’un danger imminent parsèment son chemin : « prend garde » ou encore « Morte avant dix-sept ans ». Pourtant, elle ne se rappelle pas avoir rédigé ces avertissements. Grâce à l’hypnose, elle découvre leur signification : Hannah est une âme ancienne, qui a déjà connu de nombreuses réincarnations. Seulement pourquoi a-t-elle disparu avant ses dix-sept ans dans ses milliers de vies antérieurs ?

     

    Elle se remémore se rencontre avec Thierry, le tout premier vampire… son âme sœur. Aujourd’hui maître du cercle de l’Aube, il tente désespérément de la retrouver. Mais une malédiction semble vouloir les séparer à jamais. Leur amour sera-t-il, cette fois-ci, assez fort pour sauver Hannah de son destin tragique ?

     

    Mon avis :

    Nous revoilà dans le Night World, communauté caché aux simples mortels, composé de créatures de la nuit (vampires, loups garous, sorcières,…) qui doivent à tout prix se cachés des humains et qui condamne toutes relations avec eux.

     

    C’est l’histoire d’Hannah, qui écrit des menaces et des mises en garde sur des bouts de papier sans savoir pourquoi, sans même se souvenir de les avoir écrit. Avec son psy, elle tente l’hypnose, et se retrouve dans une elle plus ancienne, à l’âge de pierre. Elle assiste à sa rencontre avec un vampire, et découvre qu’il est son âme sœur. Mais on la met en garde, elle doit se méfier de lui. Pourquoi ? Ne peuvent-ils pas vivre leur amour, simplement ?

     

    Hannah est une ado simple et banale. Je ne me suis pas attachée à elle.

    Je préfère Thierry, un personnage moins présent, plus impulsif et dangereux, mais protecteur quand même. Avec de la tristesse dans les yeux. Il dirige le Cercle de l’Aube, un groupe de créatures de la nuit qui s’oppose aux autres en acceptant le principe des âmes sœurs humaines.

     

    Ce coup-ci, l’histoire est très simple, comme d’habitude, mais elle a un avantage, elle remonte le temps à la création des vampires et des sorcières, ce que j’ai trouvé intéressant.

    Un autre détail qui m’a plus, c’est que tous les couples formés précédemment se retrouvent tous réunis.

     

    Le style est toujours très simpliste, et on manque de suspens. On prévoit à l’avance tout.

     

    J’espère que l’auteur exploitera les informations sur son monde qu’elle nous a fourni ici, cela pourrait donner un peu de la profondeur qui manque cruellement.

     

    Extrait : (choix : Au hasard.)

    « — Ça va ? lança Thierry.

    Il semblait… changer depuis la dernière fois. Expression différente, regard noir et doux, infiniment triste, lointain.

    Qu’est-ce que ça peut te faire.

    Prise de vertige, elle dut se redresser et s’aperçut qu’il se précipitait vers elle, bras tendus. »

     

    On adore : Le retour aux origines, la réunion de tous les personnages.

    On regrette : Le style, le manque de suspens,… Comme d’habitude…

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-1-l-j-smith-a103128715#

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-2-de-l-j-smith-a103131275#

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-3-l-j-smith-a103341895#

    Chronique du tome 4 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-4-de-l-j-smith-a108754144#

    Chronique du tome 5 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-5-de-l-j-smith-a108998426#


    votre commentaire
  • Night World

    Tome 5 : L’élue

    L. J. Smith

     

    Night World, tome 5, de L. J. Smith 

     

     

    Titre en VO : The Chosen

    Année de la première publication (en France) : 2010

    Nombre de pages : 260

    Editeur : Michel Lafon

    Site de l’éditeur : http://www.michel-lafon.fr/ 

    ISBN : 978-2-7499-1349-0 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.ljanesmith.net/ 

    Ma note : 6,5/10

    Publique conseillé : Féminin, plutôt jeunes ados.

    Quatrième de couverture :

    Raschel n’a qu’une obsession : venger sa mère et son meilleur ami tués sauvagement par un vampire alors qu’elle n’avait que cinq ans. Depuis lors, elle hante les ruelles sombres et les entrepôts déserts du port de Boston. Armée d’un pieu de bois, forte de sa maîtrise des arts martiaux et de sa volonté si puissante qu’elle résiste à tous les envoûtements, elle tue les membres du Night World un par un. Avec ses cheveux noirs et ses yeux verts, elle est aussi belle que dangereuse.

     

    Lors d’une enquête sur la disparition d’une jeune fille, Raschel fait la connaissance de Quinn, un superbe vampire à la tête d’un réseau d’esclavage d’humains. Quand elle le regarde, elle ressent un trouble qu’elle n’a jamais connu auparavant. Mais comment aimer celui qu’on a toujours voulu détruire ?

     

    Mon avis :

    Et bien voilà ! Ce tome-ci ne m’a pas déçu !

    L’amélioration se confirme, on a enfin une histoire plus complexe, et des personnages moins influençables et moins naïfs. Comme quoi, il faut persévérer.

     

    Le résumé est clair, c’est l’histoire de Raschel, une chasseuse de vampire, qui à pour âme sœur Quinn, qui est, surprise, un vampire…

     

    Bon, les personnages ont tous les deux du caractère. Je les aime bien ceux-là, pour changer. Ils ne sont pas très différents. Tous les deux combattants, guerrier, qui suivent la règle du chasseur et de la proie. Ils ont tous les deux de l’honneur… Bien que celui de Quinn soit bien caché, au fond.

     

    On sait à l’avance comment ça se finit, comme à chaque fois, ils finissent ensemble, complètement amoureux… Du rose bonbon ! Mais bon, le plus intéressant, c’est l’histoire, qui s’avère ici plus complexe mais encore bien trop prévisible… Ou incongrue. On a bien sûr droit à un événement inattendu qui arrive comme un cheveu sur la soupe… Mais bon, si ça n’a été préparé que deux paragraphes avant, ça reste crédible, c’est déjà ça.

     

    J’attends toujours plus du style, mais c’est déjà bien… pour une très bonne élève qui rend une rédaction à sa prof.

    Je m’arrêterais là, jusqu’à la prochaine fois.

     

    Extrait : (choix : au hasard, encore.)

    « — Tu vas mourir, idiote ! lança-t-il.

    Sur le moment, elle n’aurait pas su déterminer qui, de lui ou de la petite vois dans sa tête avait parlé.

    En essayant de le repousser, elle se dit qu’elle avait besoin de temps pour récupérer ses réflexes de survie. Elle se fendit…

    …et sa main nue heurta celle du vampire, provoquant une réaction totalement hors de sa portée. »

     

    On adore : Que les personnages ne soit enfin plus des petites brebis innocentes (reste à voir si ça va durer), et que tout ça se complexifie un peu (même si pas assez).

    On regrette : Encore trop de prévisibilité, le style « — Regarder maîtresse, je serais écrivain plus tard ! — C’est bien, continu à t’entraîner, tu progresseras."

     

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-1-l-j-smith-a103128715#

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-2-de-l-j-smith-a103131275#

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-3-l-j-smith-a103341895#

    Chronique du tome 4 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-4-de-l-j-smith-a108754144#

    Chronique du tome 6 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/night-world-tome-6-de-l-j-smith-a113874872


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique