• Bélézia, tome 1, partie 2, de Guillaume Bagnol

     

    Bélézia

    Tome 1 : Destins opposés

    Second fragment

    Guillaume Bagnol

     

     

    Bélézia, tome 1, partie 2, de Guillaume Bagnol

      

     

    Titre en VO : Destins opposés, partie 2 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 350

    Editeur : Editions Saint Honoré 

    Site de l’éditeur : http://www.editions-saint-honore.com/ 

    ISBN : 978-2-407-00896-4 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/Behlezia/ (page facebook de la série) 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes amateurs de fantasy et d'aventures 

    Quatrième de couverture :  

    Bélézia se veut être un roman où fantastique et épique se côtoient. Son principal objectif est d’emmener le lecteur dans un voyage, en spectateur d’un univers qui change selon la haine des uns ou la bonté des autres. Au-delà de l’action et du voyage, il y a une dimension émotionnelle forte et le lecteur doit s’abandonner au récit et le vivre, tout simplement.

     

     

    Mon avis :  

    Après quelques mois d'attente, voici donc la deuxième partie et fin du premier tome de Bélézia. 

    Pour vous laisser la surprise, je ne ferais pas de résumé.

     

     

    Les personnages sont bien travaillés.

     

     

    Baalest est un jeune homme qui se "cherche", cherche à découvrir son identité. Il voue une haine sans limite à Goldar et souhaite à tout prix à le réduire à néant.

     

     

    Goldar est toujours aussi malveillant. Il est fou et nourrit le projet de détruire Bélézia. Je n'arrive pas véritablement à comprendre ce qui le pousse à détester Baalest à ce point.

     

     

    Les compagnons de route du héros - Claire, Valka, Mélora, Esther et Clen - sont bien présents. Ils accompagnent le jeune garçon dans sa quête. D'ailleurs, ils se considèrent tous comment étant une "famille" et vont vivre de douloureux moments ensemble.

     

     

    Il y aussi des personnages secondaires qui ont chacun à leur manière une place dans l'histoire.

     

     

    Une relation amoureuse se tisse entre Baalest et Claire. J'ai trouvé qu'elle prenait quand même une grande place contrairement aux autres événements du récit et qu'elle était très rapide.

     

     

    Les scènes de batailles sont assez rythmées. Beaucoup de sang va être versé.

     

     

    L'écriture est agréable et recherchée. Par contre, il y avait des mots manquants à certains passages.

     

     

    Enfin, certaines longueurs sont à noter.

     

     

    La fin est bien et donne envie de connaître la suite.

     

     

    Extrait : (choix : Mentir permet-il de protéger quelqu'un ?) 

    "— Oui, « solidaires », ce qui n’exclut pas que vous m’avez tous menti sur Esther. Toi, tu sais la triste vie qu’elle aura ?
    — Bien sûr, moi, et puis tous, on en est conscients. Au début je me sentais à l’écart de ce pèlerinage, et puis vous êtes devenus mes amis, une sorte de famille à laquelle je tiens. À présent j’y suis pleinement impliqué et cela me convient très bien…
    — Pourquoi vous ne m’avez rien dit ?!
    — Je ne savais pas que tu l’ignorais.
    — Je ne suis pas vraiment de ce monde, comment aurai-je pu le deviner ?
    — Peut-être qu’ils n’ont pas osé te le dire parce qu’ils savaient que cela te blesserait, il ne sert à rien de leur en vouloir. Au fond, je vais te dire qu’à leurs yeux, peu importe d’où tu viennes ou qui que tu sois, tu es un Spirelien vertueux. Ils ne te l’ont pas dit car ils savaient que tu ferais alors tout pour qu’elle n’y arrive pas."

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, l'univers. 

    On regrette : Les longueurs.

     

    Chronique de la partie 1

    « Une jeune fille de son temps, de Georgia MeyerLes élus, tome 2, d'Inès LB »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    BlitzSword
    Lundi 8 Janvier à 18:28

    Bonsoir Debojiji,

    Je te remercie pour ta chronique, tout d'abord : et oui, cette partie est plus orientée action et c'était le risque, quelque plumes laissées de ce fait mais certains préfèrent l'action, d'autres les "longueurs" (les fleurs de rhétorique et l'esthétique) et d'autres l'histoire. Je ne me prononce pas sur la question, ce n'est pas mon rôle, j'essaie de mélanger le tout sans que ça se heurte mais ça ne fonctionne pas toujours. ^^'

    Pour les mots manquants, voir l'éditeur, en revanche... difficile à comprendre comme phénomène, je cherche toujours pourquoi il manque des mots... (chaque partie son problème non-voulu : la première, c'était les appels de notes, et la deuxième ce sont ces quelques mots (et surtout fautes word qui me polluent car elles se créent souvent après la correction)).

    Pourquoi Baalest et Goldar se détestent ? On n sait beaucoup mais il faudra un peu plus de patience, peut-être, pour découvrir le fond du propos. Je t'en dirai bien plus, mais ce serait du spoil ;) !

    En tout cas je suis heureux que ça t'aie plu, et j'espère que le tome 2 sera une réussite... un peu plus réussie dans la forme.
    N'hésite pas à m'envoyer une fiche de question auteur comme tu en fais, je serai heureux d'y répondre !

    À une prochaine chronique, donc !
    Guillaume Bagnol

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :