• Bélézia, tome 1, partie 1, de Guillaume Bagnol

     

    Bélézia

    Tome 1 : Destins opposés

    Premier fragment

    Guillaume Bagnol

      

     

    Bélézia, tome , de Guillaume Bagnol

     

     

     

    Titre en VO : Destins opposés, partie 1

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 299

    Editeur : Editions Saint Honoré 

    Site de l’éditeur : http://www.editions-saint-honore.com/ 

    ISBN : 978-2-407-00809-4 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/Behlezia/ (page facebook de la série) 

    Ma note : 9,5/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes amateurs de fantasy et d'aventures 

    Quatrième de couverture :  

    "Ils ne méritent que d'être esclaves !!!"

    Une vengeance venue d'un temps passé, mais devenue insensée dans le présent enfonce le monde de Bélézia dans un terrible chaos où seule la misère survivra. Mais quelques uns de ses habitants niant la fatalité, pour sauver (malgré eux !) leur monde, s'interposeront au péril de leur vie..

     

     

    Mon avis :  

    Il s'agît du premier roman d'un jeune auteur qui continuera sur plusieurs tomes. Je ne vous ferrais pas de résumé pour vous laisser le plaisir de la découverte.

     

     

    Les personnages sont attachants.

     

    Baalest est un jeune garçon amnésique qui ne se rappelle même pas de qui il est vraiment, pas même son prénom. 

    Il est prêt à défendre ses amis corps et âme.

     

     

    Adam est un garçon assez érudit. Il connaît une grande partie du monde de Bélézia qu'il essaye d'inculquer. 

    Il est tout de même un peu ventard et ne supporte que l'on pique ses affaires.

     

     

    Mélora est une fillette de 11 ans que Baalest et Adam vont rencontrer au fil de leur voyage à travers le pays de Sir. Elle va vite se prendre d'affection pour Baalest qu'elle considère comme son "grand frère". Cela va d'ailleurs être réciproque, le jeune garçon va considérer Mélora comme sa "petite sœur".

     

     

    Esther et Clen, deux autres personnages accompagnant le trio sont respectivement une mage des Lumières qui peut guérir les blessures et un soldat.

     

     

    Goldar est l'antagoniste de l'histoire. Il semble avoir une rancune envers Baalest. Il maîtrise le Néant : une forme de magie noire très ancienne.

     

     

    L'action arrive vite dans le récit. Vers le milieu, le rythme s'essoufle un peu pour repartir crescendo après.

     

     

    L'écriture est agréable et assez recherchée. On sent que l'auteur a fait un effort sur son texte.

     

     

    La fin donne envie de connaître la suite...

     

     

    L'objet-livre est beau. Il y a un glossaire avec les noms des personnages que nous allons rencontrer même si, je trouve, que cela en révèle un peu trop sur ce qu'il va se passer à certains moments. 

    Il y a aussi la carte du pays de Sir, ce qui permet de se repérer.

     

     

    En résumé, c'est un très bon début !

     

     

    Extrait : (choix : le narrateur parle du commencement du monde de Bélézia) 

    "Il y eut tant d'événements au cours de ces longues années qui s'abattirent sur nous et nous changèrent énormément, nous Béléziens, peuple auquel nous appartenons.

     Il y eut maintes batailles, et nombre de combattants ou d'opposants qui tombèrent sous l'impitoyable joug guerrier. 

    Après tout, qu'en dire, je ne suis qu'un simple narrateur. 

    Mais je connais l'histoire complète dans ses moindres détails et mon rôle est de la transmettre."

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture, l'objet-livre. 

    On regrette :Le petit coup de "mou" au milieu du roman.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,