• Rockin’ Heaven

    Tome 3

    Mayu Sakai

     

     

     

     

    Titre en VO : Rockin’ Heaven

    Année de la première publication (en France) : 20 mai 2009

    Nombre de pages : non numéroté

    Editeur : Panini manga

    Site de l’éditeur : http://www.paninicomics.fr/web/guest/home

    ISBN : 978-2-8094-1196-6

    Site de l’auteur : non trouvé.

    Ma note : 6,5/10

    Publique conseillé : Filles de tout âges.

    Quatrième de couverture :

    Sawa a vu Ran prendre Yuri dans ses bras. Ebranlée, la jeune fille tâche de tromper son entourage en se montrant encore plus enjouée que d’habitude. Ran, cependant, semble bien indifférent, et Sawa n’a que ses yeux pour pleurer…

     

    Mon avis :

    Bon, voilà, le tome 3 est lu. Je n’ai pas grand chose à dire, ça reflète un peu ce que j’ai dis pour les deux tomes précédents. De beaux dessins, un personnage principal pétillant qui donne du punch, un Ran mystérieux, des personnages secondaires assez sympa et plutôt drôle. On est toujours assez axé sur les sentiments de Sawa dans la première moitié. Je peux rajouter que, cette fois-ci, on voit plus Akira (la seule autre fille de la classe), et qu’elle prend de l’importance, surtout dans la deuxième moitié du roman. Ça change un peu de la romance, ça donne du rythme, et ça permet de découvrir le personnage.

     

    (Attention, révélation des tomes précédents !)

    Pour l’histoire, je vous remets l’intro de l’auteur (très complète) mais je vais vous la couper un peu.

    « [bla, bla, bla, Sawa qui choisit son école pour l’uniforme, qui tombe dans une classe de garçons avec Akira, et qui se prends d’affection pour Ran, le mystérieux chef de fil des gars, bla, bla, bla, et Kido avoue aux gars qu’il est attiré par Sawa, bla, bla, bla] Lorsque Ran tombe malade, Sawa décide de lui tenir compagnie. Elle comprend alors que le jeune homme, qui n’hésite pas à mentir à Kido venu lui rendre visite à l’improviste, lui est plus attaché qu’elle ne le pensait. Mais Kido, loin d’être dupe, finit par se fâcher et se dispute avec Ran. Sawa apprend alors le passé douloureux du garçon de son cœur et décide de lui redonner le sourire en commençant par le réconcilier avec Kido. Alors qu’elle croit avoir franchi une étape importante, Yuri Shirakawa, l’ex-petite amie de Ran, refait son apparition. Lorsque Sawa aperçoit les deux jeunes gens dans les bras l’un de l’autre, elle accuse le choc… Inutile de pleurer, elle va donner le change… »

     

    Extrait : (choix : trouver sur le net, désolé, c’est en anglais ! Au fait, c’est Akira sur cette planche.)

      

     

     

     

    On adore : Les dessins, encore et toujours, la découverte d’Akira.

    On regrette : Je ne sais pas trop au juste.

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/rockin-heaven-de-mayu-sakai-a106654550#

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/rockin-heaven-tome-2-de-mayu-sakai-a107506226#


    votre commentaire
  • Rockin’ Heaven,

    Tome 2

    De Mayu Sakai

     

     

     

     

    Titre en VO : Rockin’ Heaven

    Année de la première publication (en France) : 25 mars 2009

    Nombre de pages : pages non numérotés (vous m‘excuserez, mais je vais pas les compter une par une)

    Editeur : Panini manga

    Site de l’éditeur : http://www.paninicomics.fr/web/guest/home 

    ISBN : 978-2-8094-1195-9

    Site de l’auteur : Non trouvé.

    Ma note : 6,5/10

    Publique conseillé : Fille de tout âge.

    Quatrième de couverture :

    La session de révision chez Sawa a porté ses fruits et tout le monde réussit honorablement les tests. Mais une ombre au tableau subsiste : Ran, qui a appris l’attirance de Kido pour Sawa, évite la jeune fille ! Alors quand il tombe malade et qu’elle décide de lui rendre une petite visite…

     

    Mon avis :

    Un deuxième tome aussi sympathique que le premier. Se lit vite, et est sympa. Et fleur bleue, c’est agréable de temps en temps, un peu de romance.

    Bon, pour l’histoire, je vais refaire la même que pour le premier tome, je vais reprendre l’introduction de l’auteur, qui est très complète.

     

    « Sawa a eu la mauvaise idée de choisir son lycée en fonction de son uniforme ! Quelle n’est pas sa déconvenue de finir dans un ancien lycée pour garçon qui se trouve, qui plus est, dans une zone de non-droit, entouré de sauvage. Akira, l’unique autre fille de l’établissement, est une excentrique qui ambitionne de devenir mangaka. Elle a atterrie dans cet établissement pour étudier la jungle de garçons ! Bien décidée à tirer le meilleur de ses années lycée, Sawa saisit la première occasion de créer un lien avec ses camarades : un tournoi de jeu de ballon interclasse. Mais elle se heurte alors à l’inertie totale des garçons ! Pour parvenir à ses fins, elle relève le défi du terrible chef de classe, Ran  coudre tous les dossards des lmaillots en une journée. Pleine de bonne volonté, bien qu’elle ne sache pas tenir une aiguille, elle remporte une première victoire… Un premier pas pour s’intégrer dans les rangs fermés de ces garçons terrible, paresseux et pourtant bizarrement attachants ! Quand elle découvre le mépris des autres classes et des professeurs pour ses camarades de la 1-G, surnommée la CP, la jeune fille explose et décide de prendre les choses en mains ! Elle démontrera que même les tire-au-flanc peuvent étudier ! Une session de rattrapage est donc organisée chez elle… C’est aussi l’occasion de se rapprocher de l’inaccessible Ran et de découvrir les faiblesses d’un jeune homme traumatisé par une vie de famille éclatée. Mais l’annonce de Kido, le rebelle de la classe, va jeter un froid dans les rangs des garçons : il est tombé amoureux de Sawa ! Ran va accuser le coup d’une manière radicale… »

     

    Un peu long, mais clair. Pour l’histoire du tome deux, je vous laisse voir la quatrième de couverture.

    Sawa est toujours un personnage pétillant, plein de vie, ce qui donne du punch.

    L’histoire n’est pas très recherchée, mais agréable. Et on apprend des choses sur le passé du mystérieux Ran.

    Ce deuxième tome plus axé sur la romance. Cela nous offre d’ailleurs de magnifique graphique, le travail de l’auteur est admirable niveau dessins. Très nuancé, de beau graphique, de personnages bien fait, honnêtement, à ce niveau là, il n’y a pas à se plaindre.

    Un livre qui se lit d’une traite, tranquille.

     

    Désolé, je sais que c’est court, mais je suis pas très call é en manga, je sais pas quoi dire d’autre.

     

    Extrait : (Choix : trouvé sur le net, désolé, c’est en anglais. C’est Ran et Tsubaki.)

     

     

      

    On adore : Fluide, posé, les beaux graphismes,…

    On regrette : Que le passé de Ran ne soit pas plus explicite, il a fallu relire le passage plusieurs fois pour tout intégrer.

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/rockin-heaven-de-mayu-sakai-a106654550#

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/rockin-heaven-tome-3-mayu-sakai-a107842740


    votre commentaire
  • Lou, tome 1

    Journal infime

    De Julien Neel

     

     

     

     

    Titre en VO : Lou, journal infime

    Année de la première publication : 2004

    Nombre de pages : 48

    Editeur : Glénat

    Site de l’éditeur : http://www.glenat.com/ 

    ISBN : 978-2-7234-4275-6

    Site de l’auteur : http://blogdejulienneel.blogspot.com/ 

    Ma note : 8

    Publique conseillé : Tout publique.

    Quatrième de couverture :

     

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      Mon avis :

    Lou, c’est une jeune fille qui est amoureuse du même gars, Tristan, depuis la maternelle mais n’ose pas lui parler. Elle vit seule avec sa mère car son père a abandonné sa mère à l’annonce de sa grossesse.  On nous raconte sa vie, ses amitiés (sa meilleure amie, c’est Mina), sa relation avec sa mère, ses plans pour trouver un mec à celle-ci, et tout le reste. Bref, sa vie…

     

    Lou est attachante, je la trouve sympathique et drôle. Originale aussi, surtout son style vestimentaire, et dotée d’un sacré caractère. Elle est très complice avec sa mère, vu qu’elle l’a élevé seule.

    Celle-ci est une gameuse, une fana de jeu vidéo, une geek, enfin, vous voyez le genre. Ah oui, et elle est écrivain, mais son livre n’avance pas des masses. Lou essaie de la faire sortir un peu, et elle compte la mettre avec Richard, le nouveau voisin qui porte une peau de mouton. Un gars à la peace and love, je trouve.

    Tristan est un guitariste, ce qui est romantique, mais ça reste un adolescent qui joue à la console.

    Mina a un sale caractère aussi, elle n’est pas la meilleure amie de Lou pour rien.

    Et j’adore le chat ! Il débarque comme ça, ne sert pas à grand-chose, mais je l’aime beaucoup quand même, et puis il est drôle.

     

    L’histoire n’est pas compliquée, ce n’est pas fait pour réfléchir loin de là, c’est ce qui fait de ce livre un livre tout publique, selon moi. On a un côté drôle, avec des scènes clichés qui font toujours rire (l’arrivé de mamie…) et d’autres plus personnelles. Et certains passages ne sont pas fait pour avancés l’histoire mais pour poser des bases sur le passé de Lou, mais c’est bien apporté, alors ça ne pose pas problème.

     

    Contrairement à d’autres BD, les planches de celle-ci se suivent et forment une histoire complète. Je trouve ça sympa d’écrire sous cette forme. Les dessins sont très simples, et surtout colorés. L’auteur compte beaucoup sur les couleurs pour donner l’ambiance. Ça marche, mais je trouve ça un peu enfantin.

    Et vous savez, la partie juste sous la couverture, qu’on utilise jamais dans les livre normaux ? La page de garde si on veut. Et bien dans les BD, elle sert en général. Et ici, l’auteur y a mis une page du journal intime, ce qui est super sympa comme forme, je trouve.

     

    Extrait : (choix : trouver sur le net, et puis ça montre bien l’esprit de la BD)

     

     

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      On adore : La détente, pas de prise de tête, l’ambiance, la simplicité, les passages drôles, …

    On regrette : Le côté trop enfantin des dessins.


    votre commentaire
  • Love, friendship et autres complications

    Diglee

     

    Love, friendship et autres complications, de Diglee

     

     

     

    Titre en VO : Love, friendship et autres complications 

    Nombre de pages : 73

    Editeur : Fleurus

    Site de l’éditeur : www.fleuruseditions.com

    ISBN : 978-2-2150-9918-5

    Site de l’auteur :http://diglee.com/

    Ma note : 10/10

    Publique conseillé : fille à partir de 11 ans

    Quatrième de couverture :

    Pour toutes les nanas, lookées, pas lookées, fi-filles ou garçons manqués, teenages branchées ou adolescentes qui s’ignorent, pour celles qui pleurent devant Twilight autant que pour celles qui se marrent devant Massacre à la Tronçonneuse… Big up !

     

    Mon avis 

    Cette BD est très rafraîchissante, surtout si vous la lisez entre copines. C’est frais, détente. Elle est découpée en quatre parties, chacune abordant un thème différents (vacances, love,…). L’histoire raconte la vie de trois copines, Marion, Chloé et Chrystelle. Chacune raconte des anecdotes de sa vie de lycéenne. Les anecdotes ne se suivent pas forcément même si on retrouve les mêmes personnages.

     

    Marion a un caractère un caractère un peu superficiel, Chrystelle est fleur bleue, Chloé est plus réaliste niveau garçon et a un côté Punch qui n’est pas désagréable.

     

    Les graphismes sont assez simples mais réussis. Il s’agit d’une de ses premières BD (l’auteur a 22 ans). Au fur et à mesure de ses BD, l’auteur s’améliore.

     

    Extrait : (choix : trouvés sur le net)

     

     Love, friendship et autres complications, de Diglee 

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

    On adore : Les personnages, le graphisme, les anecdotes… Bref tout.

    On regrette : On cherche…


    votre commentaire
  • Rockin’ Heaven

    Tome 1

    Mayu Sakai

     

     

    Titre en VO : Rockin’ Heaven

    Editeur : panini manga

    Site de l’auteur :

    Ma note : 7

    Publique conseillé : Fille de tout âge

    Quatrième de couverture :

    La jeune Sawa choisit d’intégrer le lycée Amabane pour une très mauvaise raison : l’uniforme plus que seyant ! Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle découvre qu’à l’origine, Amabane est une école pour garçons !! Plongée dans un monde essentiellement masculin, notre héroïne va devoir jouer des coudes…

     

    Mon avis :

    C’est un manga très sympa. (Ne pas forcement s’y fier, je n’ai pas beaucoup de comparatif, je débute dans le genre du manga) Tout de même, j’ai bien aimé, pour une première, c’est assez encourageant. Pour vous résumer l’histoire, je vais faire un truc qu’est pas très bien, mais tant pis, je vais vous recopier l’introduction mise par l’auteur. Elle est assez complète, je trouve.

    "Qui aurait eu l’idée de choisir son lycée en fonction de son uniforme ? Sawa Konishi !!La jeune fille va cependant vite déchanter. En effet, le lycée Amabane est à l’origine un établissement réservé aux garçons et ne compte que quelques filles dans ses rangs ! Comble de malchance, Sawa tombe dans une classe de rebelles menés par le mystérieux Ran Matsuyuki, le fils du principal, qui semble dicter sa loi sur toute l’école ! Bien décidé à vivre une scolarité normale et épanouissante, Sawa choisit alors de mettre les pieds dans le plat et de prendre en main l’éducation des voyous qui lui servent de camarades ! Un bras de fer impitoyable va s’engager entre les élèves de la classe 1-G, et nos amis l’ignorent, mais ils risquent fort d’y perdre leur cœur !!"

    Cela résume bien la situation.

     

    Sawa est une fille pétillante, têtue et pleine d’imagination pour arriver à ses fins. Moi, je le trouve marrante.

    Elle n’est pas la seule fille dans sa classe, il y a aussi Akira, mais on la voit très peu. On nous promet cependant plus d’apparition après.

    Ensuite, les garçons. D’abord Ran, le fils du directeur. Le beau blond. Mystérieux, têtu lui aussi, je crois que c’est celui que j’aime le moins.

    On a Tsubaki, un gars brun avec des lunettes rondes qui suit tout le temps Ran, je crois que c’est celui qui en est le plus proche, si on peut dire que quelqu’un est proche de Ran. C’est aussi le seul gars qui ai deux trois bases au niveau scolaire.

    On peut facilement le confondre avec Taguchi, brun aussi (mais un peu plus clair) et des lunettes carrées. Je crois bien que c’est le premier à se rendre compte qu’elle veut changer les choses et ne lâchera pas

    En autre brun, il y a Kido. Un grand gosse, je l’aime bien lui.

    Et enfin, le dernier, Ogawa. Il se la joue un peu, le blond au bandana. Mais je l’aime bien quand même.

    Voilà en gros le portrait des différents personnages. A savoir aussi que Sawa a une petite sœur et que sa mère veut se faire passer pour sa grande sœur devant les garçons.

     

    Dans ce premier tome, vous aurez droit à un vol de chaussures, une altercation avec un surveillant (Sawa aura de quoi être surprise) et une compétition de basket (qui demandera énormément de travail à notre héroïne pour y faire participer sa classe, mais je vous laisse voir comment elle va s’y prendre), entre autre.

    C’est un livre qui se révèle sympathique. On pourrait croire que les histoires de cœur prennent le dessus, mais ce n’est pas le cas, bien que la romance se dessine un peu, et laisse tomber une pierre à la fin, qui donne envie de savoir ce qui va se passer. A voir ce qu’il en sera dans les prochains tomes. L’histoire nous mène tranquillement, on ne voit pas le temps passer quand on lit (dangereux quand on le commence le soir avant de se coucher, on voudra le terminer et on se lèvera tard le lendemain). Sinon, je trouve les desseins fins et très nuancés pour du noir et blanc, j’aime beaucoup.

     

    Extrait : (choix : celui trouvé sur le net, comme pour tous mangas et autres BD. Et toutes mes excuses, je n’ai trouvé quelque chose de correct qu’en anglais)

     

    On adore : Les dessins, l’histoire, le caractère de l’héroïne,…

    On regrette : Dites moi ce que vous trouvez…

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/rockin-heaven-tome-2-de-mayu-sakai-a107506226

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/rockin-heaven-tome-3-mayu-sakai-a107842740


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique