• Asylis : Prologue

    Comme promis mercredi, voici le prologue de mon roman happy J'espère qu'il vous plaira, n'hésitez pas à me donner vos avis en commentaires.

    Sur ce, bonne lecture ! 

     

    Le 20 octobre du cycle de la Lune, le roi Adrien et son épouse, la reine Melissa d'Asylis réunirent les membres du Congrès pour un conseil de guerre de la plus grande importance.

     

    Le souverain commença ainsi son discours :

     

    - Messieurs, les hauts dignitaires du royaume d'Asylis, l'heure est grave ! Depuis mon accession au trône, il y a 30 ans c'est la toute première fois qu'un conseil d'une telle envergure se tient en ces lieux. Si vous êtes venus jusqu'ici, c'est que la reine et moi-même devons vous informer d'une bien triste nouvelle.

     

    Les hauts dignitaires, tous membres du congrès hochèrent gravement la tête et écoutèrent avec attention leur souverain.

     

    - Nous devons prendre une grande décision aujourd'hui. Le roi Dalis du royaume d'Assia, qui comme vous le savez tous est notre ennemi depuis plus d'un siècle maintenant a décidé de nous envoyer son armée pour prendre l'entière possession de nos terres si chères à nos cœurs. Il est de notre devoir de protéger nos sujets et de défendre notre royaume. Aussi je vous demande de décider si oui ou non, une riposte doit avoir lieu.

     

     

    Le secrétaire de la famille royale se leva, regarda l'assistance et déclara :

     

    - Sire, si je puis me permettre il me semble très inconvenant d'attaquer le royaume d'Assia, même s'il est de notre devoir de défendre nos terres. Pensez donc aux différentes répercutions que cette contre-attaque pourrait avoir.

     

    - Puis-je savoir lesquelles serais-ce, questionna celui-ci.

     

    - Eh bien, en premier lieu mon seigneur les sujets de notre royaume seraient effrayés, si la rumeur courait dans les rues que vous avez l'attention d'assiéger le fief du monarque Dalis. De plus, si nous répliquons à notre tour, je crains que cela ne fasse qu'aggraver les choses et que cela cause à terme la perte d'Asylis.

     

    Après cette explication, le secrétaire vrilla ses yeux d'un noir profond sur l'assemblée. Après quelques secondes d'un complet silence, un autre membre prit la parole, d'une voix haute et claire :

     

    - Mais enfin, Darius notre contrée doit empêcher ses Barbares d'occuper le pays sous peine d'une plus grande misère. Voyez donc ! Depuis cinq longues années que nous sommes en conflit, le peuple est encore plus pauvre.

     

    - Mais... tenta le secrétaire.

     

    Alors qu'il voulait rétorquer, la porte de la salle s'ouvrit avec fracas, ce qui entraîna un mutisme chez les dignitaires.

     

    Une jeune femme d'un vingtaine d'années s'avança devant ses majestés.

     

    - Pardonnez mon intrusion, Sire. Je m'appelle Anna et je suis devineresse.  Je viens d'entrevoir une vision et il faut que je vous en fasse part.

     

    Anna fit les cents pas dans la pièce et dit d'une voix monocorde :

     

    - A l'aube de ses 18 ans, la princesse d'Asylis reviendra parmi nous et devra à tout prix affronter le Mal. Mais si elle n'y parviens pas elle devra être condamnée à l'exil jusqu'à la fin des temps...

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :