• A durée déterminée, de Samantha Bailly

     

    A durée déterminée

    Samantha Bailly 

     

     

    A durée déterminée, de Samantha Bailly

     

     

     

    Titre en VO : A durée déterminée 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 478

    Editeur : JC Lattès

    Site de l’éditeur : http://www.editions-jclattes.fr/

    ISBN : 978-2-7096-5916-1 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.samantha-bailly.com/ 

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes 

    Quatrième de couverture :  

    Pyxis ! Une entreprise novatrice, audacieuse, dynamique, pilier du marché du divertissement. Le rêve de tout jeune diplômé… du moins en apparence. D'un côté, il y a Ophélie, ancienne stagiaire en communication, rompue aux lois de l’entreprise et bien décidée à mériter enfin le graal de sa génération : le CDI. De l’autre, il y a Samuel, brillant chercheur en informatique, abattu par la dépression avant d’avoir pu terminer sa thèse. L’une est familière de Pyxis ; l’autre ne connaît rien à cet univers. Tous deux mettent tous leurs espoirs dans ce CDD, sans savoir s’il tiendra ses promesses…

     

     

    Mon avis :  

    Cela faisait plus de deux ans que j'attendais la "suite", même si elle peut se lire de façon indépendante des stagiaires.

     

     

    Je dois dire que j'ai été un petit peu "déçue". 

    Comme dans la plupart des chroniques, je ne ferais pas de résumé car il est déjà assez long.

     

     

    Nous poursuivons notre découverte du monde de l'entreprise en compagnie d'Ophélie, déjà narratrice principale dans le premier livre. Cette fois-ci, elle est en CDD d'un an chez Pyxis, l'entreprise où elle a déjà effectuée un stage. 

    La jeune femme est toujours d'un caractère jovial, même si elle va avoir des doutes, qu'elle peut être agaçante à certains moments.

     

     

    Samuel est un jeune homme atteint d'une dépression. Il n'a pas pu terminé sa thèse de d'astro physique sur les trous noirs. Il vit chez sa sœur, Sophie. Il est renfermé sur lui-même. C'est le personnage le plus touchant.

     

     

    Caroline, Tranchant, la directrice de la Communication chez Pyxis et manager d'Ophélie est une femme assez froide et intransigeante qui ne vit que pour son travail. Malgré tout, elle va montrer un esprit plus "humain" vers la fin.

     

     

    Alix, James et les autres stagiaires en tout cas ceux qui ont obtenus un CDD apportent une note de légèreté dans le monde stressant qu'est l'entreprise.

     

     

    Pyxis est une entreprise qui commercialise et crée des contenus de mangas et de jeux vidéos.  C'est une entreprise dynamique, innovante et moderne qui fait rêver les nouveaux venus. Maos, cela n'est-il qu'une façade ?

     

     

    L'écriture de l'auteur est fluide et efficace. Les chapitres alternent entre le point de vue d'Ophélie où l'on voit le décompte jusqu'à la fin de son contrat à durée déterminée et Samuel où l'inverse se produit (le nombre de jours qui augmentent depuis l'arrêt net de sa thèse).

     

     

    J'ai noté un ralentissement à un moment T qui avait, pour moi, du mal à redémarrer.

     

     

    La fin me laisse perplexe, je ne la comprend pas vraiment...

     

     

    En résumé, une bonne lecture malgré quelques bémols.

     

     

    Extrait : (choix : les "chaînes invisibles ?) 

    "Ces chaînes invisibles, je sais exactement pourquoi je me les passe. Cette stabilité, j'en ai besoin pour créer à côté une zone où je pourrai laisser valser ma liberté. Ce sera à moi de trouver cet équilibre. Un pied vissé au sol, sédentaire, l'autre qui balance, nomade."

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture. 

    On regrette : La fin.


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :