• A comme Association, tome 3 et 4, de Erik l'Homme et Pierre Bottero

     A comme Association

    tome 3 : L'étoffe fragile du monde

    Erik l'Homme

    tome 4 : Le subtil parfum du soufre

    Pierre Bottero

     

     A comme Association, tome 3 et 4, de Erik l'Homme et Pierre Bottero

     

    Titre en VO : L'étoffe fragile du monde ; le subtil parfum du soufre

    Année de la première publication (en France) : 2011

    Nombre de pages : 198 (tome 3) et180 (tome 4)

    Editeur : Gallimard jeunesse et rageot éditeur

    Site de l’éditeur : http://www.gallimard-jeunesse.fr/ et http://www.rageot.fr/ 

    ISBN : 978-2-07-063469-9 (format normal, tome 3) et 978-2-07-063467-5 (format normal, tome 4)

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/erik.lhomme.ecrivain/ (sa page facebook)

    Pas de site pour Pierre Bottero

    Ma note : 8,5/10

    Publique conseillé : A dolescents , et même jeunes adolescents  ou grands  enfants, c'est jeunesse.

    Quatrième de couverture : 

    Persuadé qu’Ombe est en danger, Jasper part à sa recherche avec son compagnon Erglug, un troll à l’humour décapant. Catapultés au Moyen Âge par un sort du mage Siyah, les deux amis devront conjuguer leurs talents pour sortir de cette mauvaise farce ! (tome 3)

     

    Lors d’une mission particulièrement éprouvante, Ombe sauve la vie d’un loup-garou. Elle ne l’aurait peut-être pas secouru si elle avait su qu’elle en tomberait amoureuse… Car son corps a beau être incassable, son coeur, lui, ne l’est pas. (tome 4)

     

    Mon avis :

    J'ai fait le choix de réunir les tomes 3 et 4 dans une seule chronique pour plusieurs raisons. Mon avis reste à peu près le même pour les deux, et il est très semblable à celui des deux premiers tomes. Et ces deux livres se déroulent au même moment, dans le même temps, juste pas au même endroit, et se recoupent par moment. Enfin, les ayant lu à deux jours d'intervalles, faible écart, donc j'ai préféré ne pas surcharger avec deux chroniques d'affilées pour dire à peu de choses près la même chose à deux jours d'intervalle. Aussi ai-je trouvé cela plus sympa, moins lourd et plus simple de réunir les deux.

     

    Deux tomes aussi sympathiques que les deux premiers.

    Encore une fois, ils se déroulent en parallèle, et se recoupent  par endroit. Surtout à la fin en fait.

    Je ne m'épancherai pas sur les deux aventures de nos deux personnages, pas besoin, et ça vous laisse plus de surprise.

     

    Mais ces deux livres nous livrent mieux les personnages, nous aident à mieux les cerner. La loyauté de Jasper envers ses amis, l'absence de ses parents. Et toujours ses jeux  de mots pourris... On comprend son  manque d'épanouissement, et aussi sa relation avec son pouvoir. Et le fait qu'il aurait besoin d'aide pour le comprendre totalement et le développer. Je le trouve déjà plus intéressant. Et ces découvertes sur son pouvoir, et particulièrement sur sa puissance, me pose, personnellement, beaucoup de questions, comme des indices de quelque chose de plus grand, qui je pense devrait finir par se décanter dans les tomes suivants.

    Ombe, la fille solitaire et battante, se dévoile aussi plus. On découvre qu'elle sait ouvrir son cœur... On aperçoit ses fragilités, qui ne sont pas physiques, mais psychologiques , comme tout un chacun. Oui, on apprend à mieux la connaître elle aussi... Et je ne l'en apprécie que d'autant plus ! Mais des détails sont intriguants  à propos d'elle... Quelques références à une odeur particulière qu'elle porterait sur elle sont assez étranges... A éclaircir !

    Outre le personnel de l'Association mentionné dans les chroniques précédentes, on découvre aussi les orgres, dont un en particulier, Erglug. Drôle et un peu philosophe, il apprécie peu la magie. Et aussi un sorcier pas très bien veillant. Ces deux personnages étaient apparu dans le tome 2, on en avait donc fait la connaissance avec Ombe, mais c'est ici avec Jasper qu'on a eu affaire à eux.

    Et l'homme qui semble leur en vouloir à tout deux n'a pas disparu. Et on découvre que cet homme n'est pas le seul à s'intéresser à eux, ou au moins à Ombe.

     

    Le suspens s'épaissit. Comme si cette première moitié de série avait servie à nous faire faire connaissance avec les personnages. Et à semer des indices, et du suspens. J'avoue en attendre beaucoup par la suite. Le lien entre Jasper et Ombe ? Quel est-il ? Pourquoi  ont-ils l'air d'avoir un autre ennemi que les anormaux qu'ils doivent gérer de par leur travail à l'Association ? Bref, on nous tient en haleine ! J'espère vraiment que la suite sera à la hauteur de mes attentes !

     

    Outre cette découverte plus poussée des personnages, et ce suspens, la simplicité de l'écriture est toujours là, on est plongé et on ne veut plus sortir de ces livres qui se lisent d'une traite.

     

    On a donc une bonne histoire, et un très bon style, je dis bravo.

    Je lirai la suite rapidement.

    (Et je dois aussi préciser que je déplore que Pierre Bottero aie ici signé son dernier livre.)

     

    Extrait : (tome 3 : choix : il m'a plu, c'est tout.)

    « Quel est le prédateur du troll ? La question peut paraître étrange, mais j'ai remarqué depuis longtemps que tous les êtres vivants ont le leur. Le ver de terre, la poule. La poule, le renard. Le renard, le loup. Le loup, l'homme. L'homme, le vampire. Le vampire, l'homme. L'homme, le ver de terre. Et le troll ? J'ai pensé au magicien. Et à la bière. La bière a mis au tapis bien plus de trolls que de magiciens... »

     

    (tome 4 : choix : Waouh... C'est adorable...)

    « Il ouvre les yeux.
    Waouh !
    Du bleu à n'en plus finir. Profond à s'y noyer. Beau à s'y perdre. Lumineux à en devenir aveugle.
    - Tu es ... un ange ?
    Sa voix est grave, un peu rauque, si totalement envoûtante qu'il me faut quelques secondes pour comprendre que la question s'adresse à moi.
    - Non, je ... je suis Ombe.
    - Et moi Nacelnik. Pourquoi me mens-tu ?
    - Je ne te mens pas, je m'appelle ...
    - ... Ombe et tu es un ange. »

     

    On adore : La découverte des personnages, le style, le suspens,... Tout !

    On regrette : Rien.

    « Céline LandressieCéline Landressie, questions »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :