• Conversion

    Katherine Howe

     

    Conversion, de Katherine Howe

    PODCAST : https://youtu.be/bn6L0cSBi5s

     

    Titre en VO : Conversion

    Année de la première publication (France) : 2014

    Nombre de pages : 467

    Editeur : Albin Michel

    Site de l’éditeur : https://www.albin-michel.fr/ 

    ISBN : 978-2-226-31207-5 (format kindle)

    Site de l’auteur : https://www.katherinehowe.com/ 

    Ma note : 4/10

    Public conseillé : Adolescents à partir de 15 ans

    Quatrième de couverture :

    Colleen, Deena, Emma et Anjali sont en terminale dans le prestigieux lycée St Joan. Colleen est sur le point d'être acceptée à Harvard et ne pense plus qu'à cela.
    Un jour de janvier, une de ses camarades est prise de convulsions. Très vite, d'autres élèves présentent d'étranges symptômes : perte de cheveux, paralysies, quintes de toux... La presse s'empare de l'affaire, un vent de panique souffle sur St Joan. Mais pas question pour Colleen de se laisser déstabiliser : elle doit travailler sur la pièce Les Sorcières de Salem, d'Arthur Miller.
    Et ses recherches l'amènent en 1692. Au moment du procès des sorcières de Salem, à la rencontre d'Ann Putman, qui fit semblant d'être ensorcelée... 
    Les époques se croisent, les drames se nouent. Qu'arrivent-ils aux élèves de St Joan ? Et si la réponse se trouvait dans le passé, trois siècles plus tôt ?
     

     

    Mon avis :

    Ce livre était horrible !

     

    Le résumé est très long, il n’est donc pas nécessaire d’en dire davantage.

     

    Les personnages sont clichés.

    Colleen est une jeune fille qui rêve d’entrer dans l’école d’Harvard. Elle fait tout pour être la meilleure en tout. Il s’agît de la narratrice principale du récit.

     

    Deena, Anjali et Emma, les amies de Colleen n’apportent pas grand-chose à l’histoire. Deena est enjouée, c’est elle qui a le plus de points communs avec l’héroïne.

    Anjali adore son petit-ami, Jason. C’est elle que l’on voit le moins.

    Emma est l’amie d’enfance de Colleen. Elle est très soudée avec sa famille voir un peu trop.

     

    Clara, une camarade de classe de Colleen. C’est elle qui va déclencher l’intrigue.

     

    Ann Putnam, une jeune femme de 1706 habite à Salem. Elle est très pieuse et va se confesser régulièrement à l’église.

     

    Les personnages secondaires sont insignifiants !

     

    L’intrigue est bof. Elle est longue et n’est pas intéressante. On ne parle pas vraiment du procès des sorcières de Salem.

     

    L’écriture est banale. Les chapitres entre deux temporalités : la vie au lycée de Colleen en 2012 et le village de Salem où nous suivons la vie d’Ann.

     

    La fin n’est pas mieux que le reste de l’histoire.

      

    En bref, je ne vous recommande pas ce roman.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Les journalistes sont souvent très sympathiques, et être interrogé par quelqu’un avec une caméra est grisant, mais nous n’avons aucune raison de diffuser des informations sur ce qui se passe ici, dans notre enceinte. Vous êtes élèves à St Joan, et l’un de nos buts est de vous apprendre à vous comporter avec dignité, en public et en privé. C’est une règle qui fait partie de l’engagement que vous signez en entrant au début de chaque année, je vous demande donc de tenir cet engagement. Vous n’avez aucune raison de parler à quiconque hors de l’école et du cercle familial. Ignorez les journalistes et les curieux. »

     

    On adore : Je ne sais pas mais à mon avis rien du tout !

    On regrette : Les personnages, l’intrigue, l’écriture, la fin.

                                                                                                       Debo


  • Sur le fil

    Estelle Maskame

    Sur le fil, d'Estelle Maskame

     

    Titre en VO : Dare to fall

    Année de la première publication (en France) : 2018

    Nombre de pages : 304

    Editeur : Pocket jeunesse

    Site de l’éditeur : ici

    ISBN : 978-2-266-28490-5 (format papier)

    Site de l’auteur : ici

    Ma note : 8/10

    Publique conseillé : Qui aime les histoires à l'eau de rose sur fond de drame

    Quatrième de couverture : 

    Elle l'évite depuis un an, et pourtant...

    MacKenzie Rivers avait tout pour elle : des amis formidables, de bonnes notes et, cerise sur le gâteau, le beau Jaden Hunter qui craquait pour elle. Mais tout s'est écroulé lorsqu'une tragédie a frappé la famille Hunter. Désarmée face à la souffrance de ceux qu'elle aime, MacKenzie ne voit qu'une solution : fuir. Cependant ses sentiments pour Jaden ne tardent pas à la rattraper...

     

    Mon avis :

    Voilà un livre plutôt sympa.

    Pour l'histoire, c'est celle de Mackenzie, une adolescente à la vie de famille compliquée. Et celle des jumeaux Hunter. Auparavant, MacKenzie était très amie avec Danielle Hunter et entrain de tomber amoureuse de Jaden Hunter. Mais il y a eu le drame : la mort des parents Hunter. Et depuis ce jour-là, MacKenzie n'a plus réussi à leur faire face, c'est plus fort qu'elle. Alors elle les évite à tout prix. Mais quand elle se retrouvera à les côtoyer de nouveau, pas forcément de son plein gré au départ, elle comprendra qu'elle n'aurait jamais dû les faire sortir de sa vie.

     

    Pour les personnages, nous avons donc MacKenzie, le personnage principal. Une jeune fille qui n'est pas timide, qui voudrait réussir à faire des études et qui travaille pour cela. Sa famille a une histoire compliquée, dont les conséquences dans le présent pèsent très lourd sur sa famille qui n'en est plus vraiment une, mais elle garde tout ça pour elle et ne l'a jamais pas dit à ses meilleurs amis.

    Ses meilleurs amis, ce sont Will et Holden. Will est un garçon sympa, un peu taquin, mais qui préfère toujours rester neutre en cas de conflit. Holden est plus colérique, exigeant avec lui même, elle a tendance à se disputer régulièrement avec MacKenzie, mais ça ne dure jamais bien longtemps.

    Les Hunter, ce sont Danielle et Jaden. Auparavant la joie de vivre incarnée. Maintenant, Jaden est resté le même, tout en étant plus spontané et en voulant vivre le moment présent, fruit du deuil qu'il a subit, de sa façon de le vivre et des conclusions qu'il en a tirées. Mais Danielle a plus de mal à surmonter l'épreuve. Toujours triste, ne sait pas comment reprendre part à la vie, on la sent encore fragile. Et tous les deux aimeraient surtout qu'on les traite normalement, qu'on arrête de prendre des pincettes avec eux.

     

    Globalement, les personnages sont intéressants. Pas extrêmement creusés, mais pas vide non plus. Je n'ai pas eu de coup de cœur pour l'un d'eux, bien que Jaden m'aie touchée, sa façon d'être m'a plu. J'ai donc bien aimé les personnages dans l'ensemble, mais sans lus.

     

    L'histoire est bien. C'est une romance, avec des fonds de drame. Certaines choses sont révélés au fur et à mesure, ce qui fait que l'on ne s'ennuie pas, mais il n'y a pas un suspens de ouf non plus. La fin m'a surprise, tout de même. Je reste mitigée d'ailleurs. j'ai bien aimé le fait que je n'y attendais pas et la scène finale m'a touchée. Mais, je ne sais pas... Les dernières révélations auraient pu être un peu mieux préparer dans l'histoire.

     

    Le style de l'autrice est très simple, pas recherché du tout, et de ce fait très fluide et facile à lire. C'est agréable, c'est un roman qui se lit rapidement du coup (je l'ai commencé en milieu d'après-midi pour le finir le soir-même). Bien que ce soit une romance, l'ambiance est tout de même imprégnée des drames qu'ont vécu les personnages, je trouve que c'est un bon point, ça nous permet de mieux les comprendre et s'identifier à eux. Et dans les moments romantiques, on sent aussi bien la romance.

     

    En bref, un livre sans prise de tête. Pas génial, mais quand-même pas mal. C'est à lire l'été sur la plage ça !

     

    Extrait : (choix : Parce que c'est mignon...)

    "- Alors s'il te plaît, ne disparais plus. Je ne supporterai pas deux fois que la fille qui me plait sorte de ma vie.

    Au présent. Ça suffit pour me faire sourire."

     

    On adore : le style très facile à lire, l'histoire et l'impact de ce qu'ont vécu les personnages sur eux, l'impact qu'un drame peut avoir sur quelqu'un en général.

    On regrette : le manque de préparation de la fin au cours de l'histoire. Et peut-être un eu de suspens et un peu de travail sur les personnages ?

    Jiji