• Des sorciers et des hommes

    Thomas Geha

     

    Titre en VO : Des sorciers et des hommes

    Année de la première publication (en France) : 2018

    Nombre de pages : 318

    Editeur : éditions critic

    Site de l’éditeur : http://editions.critic.fr/nos-auteurs/thomas-geha.html

    ISBN : 978-2-38-7579-047-2 (format papier)

    Site de l’auteur : https://gehathomas.wordpress.com/

    Ma note : 8,5/10

    Publique conseillé : Plutôt fin d'adolescence, âge adulte. Les plus jeunes risqueraient de moins apprécier je pense.

    Quatrième de couverture :

    Sur la grande île de Colme, quand on sait mettre toute morale de côté, la vie offre de nombreuses opportunités. Boire, voler, rudoyer ou tuer, tel est le quotidien de Hent Guer, un guerrier redoutable, et de Pic Caram, un sorcier aux rubans. Tous deux écument routes et cités à la recherche de proies faciles. Toutefois, leurs plans se trouvent contrariés lorsqu’un matin de gueule de bois, Hent constate, impuissant, la disparition de Pic. Sur la grande île de Colme comme ailleurs, les talents d’un sorcier aux rubans attirent bien des convoitises ! Pour le mercenaire, pas question d’abandonner son partenaire de crime : spolier son prochain est beaucoup plus drôle avec l’aide d’un sorcier à la morale légère. Voici donc le récit des aventures de Hent Guer et Pic Caram, et les mésaventures de ceux qui ont la malchance de croiser leur route !

     

    Mon avis :

    Voilà un roman de fantasy, mais qui cette fois-ci se destine à un public adulte pour changer de ce que j'ai l'habitude de lire.

    C'est donc l'histoire de Pic Caram et Hent Guer, un sorcier et un guerrier de peu de moral qui sillonnent les routes de leur pays pour trouver des missions qui leur rapportent. Peu importe la mission, tant que la prime vaut le coup. Et nous suivons donc leurs aventures, au gré desquelles ils se font pas mal d'ennemis.

     

    Pic Caram, un homme bon vivant dans sa physionomie, est un sorcier aux rubans. La particularité de ces sorciers (outre le fait d'être rare) est de pouvoir lire dans l'âme des gens qui les entourent et de pouvoir y trifouiller pour apporter quelques modifications s'ils le souhaitent. Pourquoi "aux rubans" ? Parce que pour ces sorciers, les âmes des gens s'assimilent à un entrelacs de rubans rouge. Donc Pic est un sorcier. Il est puissant. Mais il a sa faiblesse, c'est que les mains liées, il ne peut pas utiliser son pouvoir. Il s'est donc associé avec un guerrier pour pallier les imprévues.

    Le guerrier est Hent Guer. Un guerrier qui vient d'une île, Scalèpe, réputée pour ses hommes et femmes d'armes puissants. Il ne fait pas défaut à cette réputation, c'est un homme de combat, fort, puissant, pour qui tuer n'est pas si grave tant que ça l'arrange. Il aime aussi l'alcool et les femmes. Bref, dit comme ça, ça fait un peu stéréotyper, mais ça n'en reste pas moins un personnage intéressant à suivre.

    Les autres personnages sont secondaires (ou tardifs dans l'histoire), donc je ne vais pas m'attarder dessus.

     

    L'histoire est découpée en plusieurs épisodes, et donc en plusieurs aventures. Personnellement, ce découpage me convenait assez bien. Ça permet de passer d'une aventure à la suivante sans avoir à faire de transition, ce qui auraient pu donner des longueurs, donc ça m'allait bien.

    L'histoire est prenante, on arrive au bout d'un épisode de plus de 50 pages sans même s'en rendre compte. Mais le dernier épisode m'a un peu moins plu. Même s'il est pas mal, que c'est un bonne conclusion à ce livre, j'ai un peu moins accroché, je ne sais pas pourquoi, mais ça m'a fait diminuer un peu ma note.

    J'ai trouvé l'univers plutôt creusé et approfondi, pour un one-shot, ce que j'ai aimé. Et on continu a découvrir cet île de Colme et ses particularités tout au long du livre, jusqu'à la fin. Et j'ai beaucoup apprécié ça.

    C'est un livre assez sombre, qui n'hésite pas à mettre en scène le vice et le mal. C'est ce que la quatrième de couverture laissait penser, ce à quoi je m'attendais, et je n'ai pas été déçue sur ce point. On exploite la nature humaine et surtout son coté obscur.

     

    Le style est recherché, avec du vocabulaire. J'ai pris mon dictionnaire pour certains mots, j'avoue. Note, ce n'est pas réellement nécessaire en réalité, on devine parfaitement le sens des mots dans le contexte. Mais personnellement, j'ai préféré avoir une définition exacte pour les mots que je ne connaissais pas.

    Cette recherche donne au style de l'auteur une maturité que j'ai appréciée. Sinon, ça se lit très bien. Ce n'est pas le genre léger, mais la plume est fluide. J'ai bien aimé.

     

    En bref, une histoire fantasy que je recommande.

     

    Extrait : (choix :représente assez bien la façon d'être de Hent Guer)

    " - Bah, déjà mort ? s'étonna-t-il, un bref instant ennuyé. C'était bien la peine de prier les dieux avec autant de ferveur "

     

    On adore : Les personnages, le coté obscur et sombre, l'univers approfondi.

    On regrette : Un peu la fin à laquelle j'ai un peu moins accrochée que le reste du livre.

    Jiji


  • Alchimia tome 1

    Samantha Bailly (scénario) et Miya (dessin)

      

    Alchimia, tome 1, de Samantha Bailly (scénario) et Miya (dessin)

     

    PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=QCjtisuXmcg

     

    Titre en VO : Alchimia tome 1

    Année de la première publication (France) : 2016

    Nombre de pages : 200

    Editeur : Editions Pika

    Site de l’éditeur : http://www.pika.fr/ 

    ISBN : 978-2-8116-2293-0 (grand format)

    Sites des auteurs :

    Samantha Bailly : http://www.samantha-bailly.com/ 

    Miya : https://chezmiya.weebly.com/ 

    Ma note : 5/10

    Public conseillé : Adolescents à partir de 14-15 ans

    Quatrième de couverture :

    Saë, une jeune alchimiste, sillonne le royaume d’Alchimia en bateau. Avec ses compagnons, elle utilise ses dons magiques pour collecter et protéger la mémoire de son peuple. Mais la guerre éclate avec Ifen, le royaume voisin qui refuse la pratique de cet art. En pleine tourmente, Saë est sauvée par Idan, un soldat ifenien… Alors que tout les oppose, le destin les pousse l’un vers l’autre…

     

    Mon avis :

    C’est mon premier manga.

    Quand je l’ai acheté, je voulais savoir si j’allais l’apprécier. J’ai été un peu déçue.

     

     

    Nous suivons Saë, une alchimiste des mots qui vit sur un bateau appelé l’Atelier. Elle voyage au travers du royaume d’Alchimia et va rencontrer des difficultés.

     

     

    Saë est une jeune femme qui est une alchimiste dont on ne sait pas grand-chose. Elle semble très belle et avoir toujours vécue au sein du bateau. C’est une alchimiste des mots – elle peut transformer les souvenirs des gens en une substance qu’elle range dans des fioles -.

     

     

    Ethiel, son ami, est protecteur envers elle. Il sait prendre des décisions quand cela est nécessaire. On peut penser qu’il est amoureux de Saë. C’est un alchimiste des âmes – il peut changer les sentiments des autres -.

     

     

    Ruby et Vidamo respectivement le capitaine du bateau et le cuisinier sont des personnages que l’on ne voit pas beaucoup à mon sens et qui sont très secondaires à l’intrigue.

     

     

    Idan est un soldat ifenien – un soldat du royaume voisin qui refuse la magie de l’alchimie – va se retrouver au sein du groupe un peu par hasard. Il va très vite se lier d’amitié avec la jeune fille.

     

     

     

    L’univers mis en place est intéressant mais introductif de par le fait qu’il s’agît d’un tome 1.

     

     

    Les dessins sont très beaux. On arrive bien à distinguer les personnages et leurs expressions faciales.

     

     

    Au début du manga, il y a des pages en couleurs et la colorisation est magnifique !

     

     

    La jaquette de couverture est double : on peut soit mettre celle avec Saë et Idan ou bien celle avec Saë et Ethiel. Personnellement, j’ai opté pour celle avec Idan et sa belle couleur bleu nuit.

     

     

    Je regrette par contre l’histoire à laquelle je n’ai pas vraiment accrochée.

     

     

    En résumé, une lecture mitigée et je ne sais pas si je lirai la suite.

     

    Extrait : (choix : aucun car je n’en ai pas trouvé)

     

    On adore : Les personnages, l’univers, la couverture réversible, les dessins, la colorisation au début du livre.

    On regrette : L’intrigue.

     

                                                                                                      Debo


  •  

    L’assassin royal

    Tome 2 : L’assassin du roi

    Robin Hobb 

     

    L'assassin royal, tome 2, de Robin Hobb

     

     

    Titre en VO : Royal Assassin

    Année de la première publication (France) : 1996

    Nombre de pages : 415

    Editeur : Editions Audible

    Site de l’éditeur : https://www.audible.fr/ 

    ISBN : Aucun (livre audio)

    Site de l’auteur : https://www.robinhobb.com/ 

    Ma note : 7/10

    Public conseillé : Adolescents à partir de 17-18 ans

    Quatrième de couverture :

    Au château de Castelcerf le roi Subtil Loinvoyant règne sur les Six Duchés ; il est aidé dans sa lourde tâche par son fils Chevalerie qui comme son père et tous les nobles du royaume porte le nom de la qualité que ses parents espéraient le voir développer. Ainsi le frère du Roi-servant s'appelle t'il Vérité et leur demi-frère, né d'un second lit, Royal.
    Suite à une aventure restée inconnue de tous, Chevalerie donne à la lignée un nouveau descendant : un bâtard, dont la simple existence va bouleverser le fragile équilibre qu'avait établi le roi pour contrôler ses turbulents fils. Ce héros malgré lui, nommé Fitz, voit son avenir s'assombrir au fil du temps. Alors que les autres enfants ont déjà leur place à la cour et dans ses intrigues, lui devra la mériter et servir la couronne en devenant ce que personne ne voulait être : l'Assassin royal. Au service de son roi il apprendra les poisons, le meurtre et la trahison..
     

     

    Mon avis :

    Un jour, ne sachant pas quoi lire, je me suis dit : « et si je continuais d’écouter L’assassin royal tome 2 ? »

     

     

    Fitz a grandi et est devenu un adolescent. Il continue de vivre sa vie à Castelcerf entre les intrigues de cour et sa vie d’assassin du roi. Va-il tenir face à tous les événements ?

     

     

    Les personnages sont toujours aussi bien travaillés et complexes.

    Fitz, adolescents est indécis entre ses devoirs envers le roi et Molly, la jeune femme dont il est amoureux. Il est attendrissant et essaye de tout concilier.

     

     

    Molly est égale à elle-même. Elle a beaucoup de répartie même s’il lui arrive des choses compliquées. Intelligente, elle ne se laisse pas faire.

     

     

    Royal et Vérité, les deux oncles de Fitz sont les parfaits opposés. Quand le premier est sournois et manipulateur, le second est d’une très grande franchise.

     

     

    Burrich est toujours présent même si un tout petit peu plus effacé. Il n’a pas sa langue dans sa poche mais il peut se montrer gentil à sa manière.

     

     

    Contrairement au tome 1, le livre est moins long et certains personnages dits « secondaires » prennent plus d’ampleur, ce qui est appréciable.

     

     

    L’écriture de l’autrice et la façon dont la personne – Sylvain Agaësse – raconte le récit est très bien car il y a toujours de très belles descriptions et les voix des personnages sont réussies.

     

     

    La fin est correcte, même si je m’attendais à autre chose.

     

     

    Il y a tout de même des longueurs.

     

     

    En résumé, une bonne suite.

     

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Je connais peu d'hommes assez patients pour empoisonner une bouteille de vin, puis la mettre à vieillir. »

     

    On adore : Les personnages, l’écriture et la manière dont cela est raconté, la fin.

    On regrette : Les longueurs.

     

     

                                                                                                      Debo


  • Voyage interdit

    Tara Jones

    Voyage interdit, de Tara Jones

     

    Titre en VO : Voyage interdit

    Année de la première publication (en France) : 2018

    Nombre de pages : 434

    Editeur : Hugo et cie

    Site de l’éditeur : http://www.hugoetcie.fr/?s=voyage+interdit

    ISBN : 9782755637779 (format poche)

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/TaraJones.author/ (sa page facebook)

    Ma note : 8/10

    Publique conseillé : A partir de 15 ans, qui aime la romance.

    Quatrième de couverture : 

    La rentrée à L’Excel Academy de Boston est une nouvelle vie qui commence pour Stella. Elle est encore très jeune mais a déjà traversé une terrible épreuve : un grave accident de voiture a coûté la vie à sa meilleure amie et lui a valu quelques jours de coma. Depuis, Stella bénéficie d’un curieux don qu’elle préfère garder secret : elle peut voyager hors de son corps et voler où son esprit la conduit. C’est inquiétant mais aussi libérateur ; dans ces voyages, elle oublie un peu son deuil, ses remords, sa douleur. Cependant, elle y est toujours toute seule. Jusqu’au jour où elle y rencontre Sebastian. Elle découvre vite qu’il est le hockeyeur vedette de l’équipe du lycée. Il est arrogant, énervant… et très séduisant. Mais que vient-il faire dans ses voyages astraux ? Et pourquoi peut-il la voir et lui parler alors que cela semble impossible pour tous les autres ? Stella et Sebastian vont apprendre à se connaître lors de ces voyages et surtout découvrir qu’ils pourraient peut-être avoir un avenir commun dans la vie réelle

     

    Mon avis :

    Voilà une romance qui donne aussi dans la fantasy. J'ai bien aimé cette lecture.

    C'est l'histoire de Stella, une jeune fille qui vient d'emménager à Boston avec sa famille. Ce déménagement à eu lieu à la suite d'un accident qu'a eu la jeune fille, dans lequel elle a perdue sa meilleure amie. Elle est donc en deuil, et elle se sent terriblement coupable. Elle souhaite faire profil bas, et qu'on la laisse tranquille. Stella est aussi du genre curieuse.

    Aussi, lorsque plusieurs fois dans son nouvel établissement on lui interdit de s'assoir à la place d'un certain Sebastian, elle se pose des questions sur ce dernier, absent dans la classe mais pourtant indéniablement présent pour ses amis. La curiosité l'emporte, et elle choisit de se servir de son don pour se renseigner sur lui. Son don qui est de faire des voyages astraux pour quitter son enveloppe corporelle et se déplacer comme bon lui semble sans être vue de personne. Et c'est là qu'elle rencontre le fameux Sebastian. Sauf que lui peut la voir et lui parler. Si les raisons demeurent un mystère pour Stella au début, la curiosité est forte et elle choisit de retourner le voir toutes les nuits. Ils apprennent donc à se connaitre en rêve. Mais viendra le jour où Sebastian se réveillera, et que se passera-t-il dans la vie réelle ?

     

    On a donc parler de Stella, cette jeune fille en deuil, triste, qui cherche une échappatoire. Une fille curieuse et aussi sensible. Elle n'a pas des relations très faciles avec ses parents.

    Sebastian, lui, est un peu stéréotypé à mon goût. Hockeyeur vedette de l'équipe de son lycée, apprécié de tous, une vraie star et très sympa avec tout le monde. Courageux et protecteur avec ça. Bref, le garçon rêvé et bien romancé. Mais je l'ai quand-même apprécié. Parce que son coté protecteur m'a fait craquer, parce que j'aime beaucoup la relation qu'il a avec sa petite sœur que je trouve mignonne comme tout, et parce que en ce moment ce genre de romance avec un garçon parfait est adaptée à mon état d'esprit et me fait du bien.

    Sinon, il y a aussi la meilleure amie de Stella, Ever. Bien que morte dans l'accident avant le début de l'histoire, elle est très présente. Parce que Stella pense beaucoup à elle, et qu'on apprend à la découvrir au travers de son amie. Parce que son esprit plane au dessus de nos héros. Ever, j'ai des impressions ambiguës avec elle, car Stella en a et que ça nous influence, et parce qu'elle a l'air d'avoir été une fille très complexe à réellement cerner.

    On a Jenny, la meilleure amie de Sebastian, et qui deviendra aussi une très bonne amie de Stella. C'est une fille pétillante, pleine de malice, et assez gourmande. Elle a aussi un don, tout comme Stella, elle est médium. Je l'ai beaucoup aimé comme personnage, avec son petit caractère, sa façon de faire tourner ses amies en bourrique, et en même temps sa sensibilité, sa façon de savoir quoi dire ou ne pas dire.

    Il y a aussi Mark, qui a très tôt un faible pour Stella, un gentil garçon. Il aime la danse, il est galant et serviable. C'est lui aussi un ami de Sebastian. On a aussi Brian, un autre ami de Sebastian et Jenny, intelligent, assez discret. Et enfin, Alexendra, la peste de service, qui veut à tout pris sortir avec Sebastian et que la jalousie rend odieuse avec Stella.

    Voilà pour les personnages. Certains sont un peu cliché, mais ça ne m'a pas empêchée d'apprécier ma lecture.

     

    Si la romance est absolument évidente dès le début de l'histoire, qu'on sait comment ça va se finir (ou presque), le coté fantasy prend une place qui m'a plu, qui change un peu. La fin est à la fois évidente (c'est une romance après tout) et surprenante dans sa forme. Et si elle m'a plu, il n'empêche qu'avec le recul, je trouve que certain point de la fin aurait pu être plus détaillé. Il manque quelques éléments pour en faire une très bonne fin je trouve.

     

    Dans la forme du livre, on trouve régulièrement des passages avec le point de vue de Sebastian, ce qui est sympa, j'aime bien avoir les deux points de vue croisés. Bon, c'est passage là montre encore plus le coté cliché de Sebastian, on voit bien sa mentalité, sa passion pour le hockey, etc, mais ça ne m'a pas dérangée comme je l'ai dit ci-dessus. Et ça permet aussi de montrer ses questionnements intérieurs, c'est intéressant pour l'histoire.

    Concernant le style de l'auteur, il y a un élément que j'ai trouvé déstabilisant au début, c'est que le récit est écrit au présent. Personnellement, ça m'a fait tiquer sur les premiers chapitres, habituellement on a plutôt du passé. Mais on s'y habitue très vite et ça ne gène pas la lecture au final. Même si je préfère les temps du récit classique (imparfait passé simple).

     

    En bref, une lecture agréable, surtout si vous êtes à la recherche d'un livre pour passer un moment sans prise de tête, mais pas la lecture du siècle non plus.

     

     

    Extrait : (choix : parce que ça représente ce que ressent Stella, ce qui la ronge au début du livre)

    " Je me sentais coupable de vivre, de respirer, de parler, de rire – ou au moins d’essayer – alors qu’Ever n’était plus en mesure de le faire."

     

     

    On adore : la romance malgré les clichés, lecture sans prise de tête, idéal pour un moment de vacances. Et le coté fantasy.

    On regrette : le temps de l'histoire au présent, c'est dommage. Et certains trucs qui aurait mérité à être plus détaillé à la fin, notamment dans le dernier chapitre.

    Jiji


  • Bonjour à tous,

    Aujourd'hui, je viens vous parler d'un site sur lequel j'aime bien passer un peu de temps. Il s'agit de Wattpad, qui se définit comme une plateforme de narration. Je pense que la majorité d'entre vous en a déjà entendu parlé. Mais dans le doute, je vais vous détailler un peu ça.

    Wattpad est donc une plateforme où des auteurs publient leurs histoires chapitre par chapitre et où les lecteurs peuvent lire ces histoires, les commenter, voter pour les chapitres. Cela permet aussi un échange entre auteurs et entre auteur et lecteurs. Bref, un concept intéressant, qui permet à des auteurs amateurs (entendons par là non publier) de montrer ce qu'ils font et d'obtenir des avis.

    Bon, cette plateforme a ses défauts, dans le sens où il faut avoir déjà des avis pour qu'on mette en avant votre histoire et qu'elle aie de la visibilité, ce qui veut dire que c'est difficile pour un nouveau de se faire connaitre. Et en tant que lecteur, ça peut-être difficile de trouver ce qui va nous plaire au milieu de la foison de textes (pas tous de qualité équivalente) que l'on peut trouver, et au début il ne faut pas hésiter à faire des recherches avec différents mots clés pour trouver des trucs qui vous intéressent. Le plus simple étant de trouver quelques profils qui font des choses qui vous plaisent et de voir ce que ces profils aiment et lisent. En général, on trouve son compte en faisant ça.

    Mais une fois qu'on y a pris ses marques et qu'on s'est constitué un petit réseau, c'est plutôt sympa comme plateforme. On peut y trouver beaucoup de choses. Il faut trouver, parce que tout n'est pas de qualité. J'ai vu pas mal de choses qui manquaient de recherches, de profondeur, de réflexion, et où l'orthographe laissait à désirer, etc... Et qui parfois avait beaucoup de visibilité quand-même, ce qui fait que ça peut être difficile de trouver quelques chose de bien au début. Mais on peut aussi trouver des perles, des trucs vraiment biens, j'ai lu quelques histoires qui m'ont beaucoup touchées. Donc avec un peu de persévérance, ça vaut vraiment le coup.

    Pour avoir essayé d'installer l'application sur mon portable, je l'ai vite désinstaller par contre, trop de pub qui parasitent la lecture à mon goût alors que le site est facilement utilisable sur téléphone et sans pub donc plus confortable que l'application. Mais ce n'est que mon avis personnel.

    Voilà, pour ceux qui ne connaissait pas, ou n'avait pas été voir, je conseille à tous ceux qui aiment lire de jeter un œil, même s'ils n'écrivent pas, on y trouve quelques perles. Personnellement, je m'y plais. (Des fois que ça en intéresse certains, voilà mon profil sur wattpad.)

    La bise ^^

    Jiji