• Xénia

    Christelle Lebelle

      

    Xénia, de Christelle Lebelle

     

     

     

    Titre en VO : Xénia

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 180

    Editeur : Librinova

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/ 

    ISBN : 979-10-262-2876-9 (format kindle)

    Site de l’auteur : https://www.librinova.com/auteur/christelle-lebelle (page auteur)

    Ma note : 5/10

    Public conseillé : Adultes

    Quatrième de couverture :

    En avril 2015, Xénia enterre sa mère ; elle est à six mois de ses 60 ans et cet événement l’amène à un bilan à travers ses souvenirs. Née à Saint-Pétersbourg en 1955, elle a connu une enfance difficile entre l’indifférence de sa mère et une société rigide et répressive. Etudiante en chimie, elle rencontre le charismatique Boris, et entame une relation fusionnelle avec lui. Xénia aspire à s’extraire des frontières russes et rêve depuis l’enfance à la France et à sa démocratie. Entre 1994, le couple découvre Nice et Paris, puis, à l’été 1995, s’installe à Helsinki. Alors que leur situation matérielle s’améliore et que la vie familiale est harmonieuse, Xénia continue de réclamer Paris, capitale du pays qui la fascine. Lorsqu’un événement familial bouleversant vient perturber leur équilibre, Xénia va devoir trouver le moyen de retrouver la paix.

     

    Mon avis :

    Avant de commencer, je tiens à remercier Librinova pour leur confiance !

     

     

    Nous suivons Xénia, jeune femme russe qui vit avec très peu de moyens avec ses parents et sa sœur. Un jour, elle va rencontrer Boris et la vie va s’éclaircir. Malgré tout, il va se passer un événement dramatique et la jeune femme nous livre ses souvenirs de vie.

     

     

    Les personnages sont attachants.

    Xénia est une jeune femme qui souhaite devenir ingénieur et va tout faire pour le devenir malgré sa vie familiale difficile. Malgré tout, elle est fragile et se sent démunie quand Boris n’est pas à ses côtés.

     

     

    Boris est un jeune ambitieux qui adore Xénia. Ingénieur comme elle, il fait tout pour se hisser dans la bonne société du monde entier. Il adore sa femme même si, petit à petit leur relation fusionnelle va s’étioler.

     

     

    Ludmila – ou Mila – est la sœur ainée de Xénia. Nous ne la voyons pas beaucoup et n’est un personnage que très secondaire dans le récit. Elle ne fait que de très rares apparitions.

     

     

    Yvan est le « frère de cœur » de l’héroïne. Amoureux d’elle depuis toujours, il est très intentionné. On se demande même si la jeune femme n’aurait pas été mieux avec lui qu’avec Boris.

     

     

    L’écriture de l’autrice est agréable et immersive. On sent que nous nous trouvons en Russie et que le régime communiste est répressif. Malgré tout, il y a des longueurs qui, je trouve, alourdissent le récit.

     

     

    Le roman est court et introspectif. En effet, nous suivons Xénia dans sa vie de tous les jours avec ses joies et ses peines.

     

     

    La fin n’est pas exceptionnelle.

     

     

    En résumé, une lecture mitigée.

     

     

    Je remercie encore une fois Librinova pour m’avoir permis de découvrir ce livre. 

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Boris et elle ont manqué de tout et se sont construits sur ce manque mais leurs enfants trop vite habitués à la facilité, en paient lourdement le prix » 

     

    On adore : Les personnages, l’écriture.

    On regrette : Les longueurs, la fin.

     

     

                                                                                                      Debo


  • Bonjour à tous,

    Aujourd'hui, voilà un petit texte. Vous serez surpris du contexte dans lequel il a été écrit : je l'ai écrit l'année dernière à la fin d'une épreuve de concours sur mon brouillon. Je suis retombée dessus en rangeant des papiers. J'espère que ce petit intermède vous plaira.

    Bonne lecture

    "A la recherche de perce-neige de fin d'hiver. La fraiche poudreuse sous ses pattes. Insouciance dans l'aube claire.

    Le museau aux aguets, le pas discret. Faim de faim d'hiver.

    Jolie trouvaille, quelques brins dépassant du manteau blanc.

    Odeur alléchante. Se déplacer sous le couvert du vent.

    Festin heureux de l’innocente proie

    Festin futur du prédateur.

    Ses longues oreilles brassent l'air. Pressentiment.

    Se ramasser sur ses pattes discrètement.

    Pas d'autres bruits que les flocons effleurant le sol, pourtant, innocent petit être détalant sur ses pattes fines.

    Bondir. Courir après la frêle créature.

    Fuir. Peur du carnivore. Instinct de survie.

    Se rapprocher sans peine.

    Sentir le souffle de sa faim.

    Saut final, gueule ouverte.

    Sentir le souffle de sa fin.

    Les mâchoires qui se referment.

    Souffle de vie qui finit.

    Faim de loup.

    Rassasiée."

     

    Jiji


  •  

    Interfeel

    Tome 1

    Antonin Atger

      

    Interfeel, d'Antonin Atger

     

     

     

    Titre en VO : Interfeel

    Année de la première publication (France) : 2018

    Nombre de pages : 496

    Editeur : Pocket jeunesse

    Site de l’éditeur : https://www.lisez.com/pocket-jeunesse/18 

    ISBN : 978-2-823-81183-4 (format kindle)

    Site de l’auteur : https://antoninatger.com/ 

    Ma note : 9,5/10

    Public conseillé : Adolescents aimant les nouvelles technologies et la science-fiction

    Quatrième de couverture :

    Et si le monde entier avait accès à vos émotions ?
    Nathan et ses amis sont en permanence connectés à Interfeel, un réseau social qui permet de partager ses émotions. Pour l'immense majorité des habitants de la planète, connaître les émotions de chacun est tout aussi naturel que téléphoner. Mais un événement tragique va se produire sous leurs yeux et bouleverser Nathan. Fasciné par Élizabeth, une " sans-Réseau " qui vit en marge de la société, il voit toutes ses certitudes vaciller. Ce que les deux adolescents découvriront pourrait bien changer le monde à jamais...
     

     

    Mon avis :

    Le résumé me donnant envie, je me suis lancée dans cette lecture et en plus il s’agît d’un one-shot. Il s’agît « presque » d’un coup de cœur !

     

     

    Nous sommes dans une ville futuriste qui utilise un réseau social pour connaître les émotions des citoyens. Nathan, jeune homme de 16 ans est connecté à ce réseau et n’a connu que cela depuis sa plus tendre enfance. A cause d’un évènement dramatique, Nathan va remettre tout en question…

     

     

    Les personnages sont attachants.

    Nathan est passionné de films et souhaite devenir réalisateur. Il adore ses amis et plus particulièrement Adila. Il va être profondément perturbé par l’évènement.

     

     

    Adila, justement est une jeune fille qui éprouve des sentiments pour le jeune homme. C’est celle où nous avons le moins d’information. Elle ne connait comme tout le monde que le réseau social.

     

     

    Hanek, Livia et Nadem, les autres membres du groupe sont très présents dans l’intrigue. Hanek veut toujours être le premier en tout, adore le vidéo-sport – le fait de faire du sport de manière technologique contre des hologrammes -.

    Livia est discrète et cache un secret qu’elle ne souhaite pas révéler.

    Nadem est le plus accroché au réseau social et semble perdu quand il n’est pas connecté.

     

     

    Elisabeth, une « sans réseau » que Nathan rencontre va lui faire expérimenter les véritables émotions.

     

     

    L’intrigue est palpitante ainsi que l’univers. Interfeel, le réseau social est bien pensé. Grâce à lui, l’auteur aborde la problématique des réseaux sociaux et le fait que nous pouvons en devenir dépendant.

     

     

    L’écriture est agréable, rythmée et incisive. L’auteur arrive bien à nous transmettre les émotions.

     

     

    La fin est très bien. Sur Livraddict, il est catégorisé comme étant un one-shot mais la fin peut faire penser qu’il serait possible qu’il y ait un tome 2. Pourquoi pas ?

     

     

    Malgré tout, il y a quand même quelques petites longueurs.

     

     

    En bref, c’est très bonne lecture, je vous la recommande !

     

    Extrait : (choix : ce qu’une personne peut inspirer aux autres)

    « Silence. Il explosa.
    - QU'EST-CE QUE JE VOUS INSPIRE ?
    La classe sursauta de frayeur. Quelqu'un murmura :
    - J'ai peur...
    - Bien sûr que vous avez peur. Vous êtes confrontés à votre propre opinion, vos propres émotions. Vous ne vous basez plus sur ce que "ressent" l'autre pour établir votre avis. Vous ne dépendez de personne, vous n'avez que votre propre interprétation. Vous avez peur car tout ce qu'il y a à l'intérieur de vous, désormais, est un vide immense... »

     

    On adore : Les personnages, l’écriture, l’intrigue, l’univers, la fin.

    On regrette : Les quelques longueurs

     

     

                                                                                                      Debo

     


  • Comme une ombre

    Pascale et Gilles Legardinier

    Titre en VO : Comme une ombre

    Année de la première publication (en France) : 2018

    Nombre de pages : 286

    Editeur : J'ai lu

    Site de l’éditeur : https://www.jailu.com/Catalogue/litterature-francaise/comme-une-ombre

    ISBN : 9782290161791 (format poche)

    Site de l’auteur : http://gilles-legardinier.com/phrases.php

    Ma note : 8/10

    Publique conseillé : Aux âmes romantiques... Mais pas que ! A celles qui aiment aussi l'action !

    Quatrième de couverture : 
    Découvrez la réjouissante aventure d’un couple explosif imaginée par un vrai couple dans la vie. Partout, femmes et hommes font des étincelles!

    Alexandra veut parcourir le monde librement, sans subir les gardes du corps que son père lui assigne. Les faire tourner en bourrique est d’ailleurs son sport favori. Avec Tom Drake, les choses risquent pourtant de changer. En bon militaire, il ne se laisse pas intimider par la jeune femme. Et qui sait, un jour, elle aura peut-être besoin de lui pour de bon...
    Découvrez ce roman revisité et réinventé, avec un chapitre supplémentaire qui vous entraîne dans les surprenantes coulisses de sa création.
    En bonus, savourez une nouvelle désormais introuvable comme seul Gilles Legardinier sait en écrire.

     

    Mon avis :

    Voilà une petite romance fort plaisante à lire.

    C'est donc l'histoire d'Alexendra, une jeune femme intelligente, têtue, mais qui se cherche. C'est l'histoire de Drake, un homme fort, gentil, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Deux forts caractères qui se rencontrent.

    C'est l'histoire d'un père riche, connu, très occupé, mais qui aime sa fille par dessus tout, et qui ferait tout pour la protéger. Il engage dont un garde du corps pour cette jeune femme qui ne veut pourtant pas de protection, ne croyant pas en avoir besoin.

     

    Voilà globalement pour l'histoire et les personnages.

    L'histoire est assez simple, bien qu'un peu rocambolesque par moment. Un mélange de romance et d'action. Presque plus d'action que de romance en fait. Une action que j'ai beaucoup apprécié lire. Mais qui ne m'a pas touché autant que d'autre roman de Gilles Legardinier l'on fait.

     

    Des personnages que j'ai aimé. Une jeune femme qui se cherche, qui voyage, qui veut trouver qui elle est, quelle est sa place, qui ne veut pas être l'ombre de son père. Malicieuse aussi, qui aime faire comme bon lui semble, et n'aime pas obéir. Mais qui oublie parfois de penser aux conséquences. Un jeune homme qui a quelques préjugées sur cette fille au début. Mais qui révise vite son jugement. Un sacré caractère. Courageux, beau, fort. Un peu trop "héros" à mon goût. Je l'ai bien aimé, mais sans plus. Et un père qui aime sa fille, qui ferait tout pour elle.

    Des personnages intéressants, mais pas aussi touchant que je l'aurais voulu. On a quelque chose de différent. De moins réaliste, de plus "romancé". Cela peut plaire à certain, personnellement, je préfère le coté plus authentique qu'on a habituellement et qui sait tant me toucher.

     

    Pour autant, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Pas de prise de tête, des rebondissements, on ne voit pas les pages défiler, on finit le livre sans même s'en rendre compte. On voyage (et ceux littéralement, puisque ce livre nous mène à différents endroits de la planète, ce qui est agréable). L'action fait que l'on ne s’ennuie pas une seule seconde, et qu'il n'y a pas de longueur dans la romance. C'est vraiment un livre sympa.

    On ressent le fait que Gilles Legardinier n'a pas écrit seul. En effet, sa femme a écrit avec lui ce roman, ils l'ont fait à deux. Un couple qui travaille ensemble pour faire une histoire de couple. J'ai bien aimé.

     

    En bref, un peu différent des autres livres que j'ai lu de cet auteur, puisqu'il n'était pas seul, intéressant comme changement, mais pas un coup de cœur pour moi.

     

    Extrait : (choix : Parce que ça montre la relation entre le père et la fille.)

    "- Une accréditation permanente pour la Bibliothèque Bodléienne de l'université d'Oxford ! C'est fantastique !
    - Tu vas pouvoir aller étudier tous ces vieux manuscrits aussi souvent que tu le voudras, et puis ce n'est pas loin de mon bureau de Londres, nous pourrions peut-être nous voir...
    - Ils n'en délivrent qu'une ou deux par an, et il y a une liste d'attente de dix ans !
    - Tu n'as pris la place de personne. Disons que cette année, ils en ont octroyé une de plus...
    - L'une des plus riches et des plus anciennes bibliothèques du monde ! Par quel moyen as-tu réussi à leur soutirer ce sésame ? insista la jeune fille ébahie.
    - Je leur ai dit que tu en avais très envie et ils...
    - Dis-moi la vérité ! supplia-t-elle.
    - D'accord. Je les ai menacés avec un fusil, j'en ai abattu deux ou trois, et les survivants ont fini par céder.
    Alexandra éclata de rire."

     

    On adore : Les rebondissements, le fait que l'on ne s'ennuie pas, les voyages et les paysages que l'on découvre.

    On regrette : Le fait que ce livre ne m'aie pas autant toucher que d'autres de Gilles Legardinier, mais on ne peut pas avoir un chef d’œuvre à chaque fois. Et j'ai quand-même beaucoup apprécié la lecture.

    Jiji


  • Le pays des contes

    Tome 1 : Le sortilège perdu

    Chris Colfer

     

    Le pays des contes, tome 1, de Chris Colfer

     

     

    Titre en VO : The Land Of Stories, book 1 : The Wishing Spell

    Année de la première publication (France) : 2013

    Nombre de pages : 479

    Editeur : Michel Lafon

    Site de l’éditeur : http://www.michel-lafon.fr/

    ISBN : 978-2-7499-2137-2 (format kindle)

    Site de l’auteur : Pas trouvé

    Ma note : 8/10 

    Public conseillé : Adolescents entre 11 et 12 ans

    Quatrième de couverture : 

    Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais. 

     

    Mon avis :

    Ce premier tome était dans ma pile à livres depuis quelques années.

    Le résumé étant long et en disant un peu trop à mon goût, je n’en dirais pas plus.

     

     

    Les personnages sont attachants mais un peu clichés.

    Alex et Conner sont deux jumeaux de 11 ans au début de l’histoire. Ils sont tous les deux très différents. Alex est une jeune fille qui cherche à plaire à tout le monde, quitte parfois à en faire trop. Elle adore les contes de fées.

     

     

    Conner, lui peut sembler être son opposé mais pas tout à fait en réalité. Il aime aussi les contes de fées et n’hésite pas à mettre les « pieds dans le plat » lors de certaines situations. Il voudrait rentrer chez lui. Il n’aime pas l’école et s’endort en cours.

     

     

    Leur mère est infirmière et essaye de joindre les deux bouts depuis la mort de son mari il y a un an.  Elle est protectrice envers ses enfants mais on ne la voit pas beaucoup dans l’histoire.

     

     

    Grenouille, un homme-grenouille qu’ils vont rencontrer durant leur périple est très gentil. Il n’ose pas sortir de chez lui du fait de son apparence disgracieuse.

     

     

    Les jumeaux vont également faire la connaissance des autres personnages comme Boucle d’Or, Jack, le petit chaperon rouge, les différentes princesses…

     

     

    L’écriture est agréable mais un peu enfantine. Normal me direz-vous.

    Les chapitres sont rapides et fluides. A chaque début de chapitre, il y a une illustration.

     

     

    L’intrigue est un peu banale. En effet, c’est une sorte de quête initiatique qui est attendue.

     

     

    L’univers est original du fait du pays des contes séparé en plusieurs royaumes.

     

     

    La fin est correcte.

     

     

    En bref, une bonne lecture mais je pense qu’il ne faudra pas trop que j’attende pour lire la suite sous peine d’oublier certaines choses.

     

     

    Extrait : (choix : une victime ?)

    « - Ton histoire sera contée jusqu'à la fin des temps, dit-elle, mais personne ne se souciera de la mienne. Je serai toujours dépeinte grossièrement comme une scélérate, rien de plus. Mais ce que le monde ne comprend pas, c'est qu'un scélérat n'est autre qu'une victime dont l'histoire n'a pas encore été racontée. Tout ce que j'ai fait, mon œuvre et mes crimes contre toi, tout ça, je l'ai fait pour lui. »

     

     

    On adore : Les personnages, l’univers, l’écriture.

    On regrette : La fin, l’intrigue.

     

     

                                                                                                      Debo






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires